Crédit travaux, quel type de financement choisir ?

facebook-Linked_Image___20664-min

Pour améliorer le confort de votre logement, le mettre à niveau, voire même l’adapter ou encore l’agrandir, vous allez devoir réaliser des travaux. Vous pouvez pour cela débloquer votre épargne personnelle, solliciter un crédit bancaire, ou peut-être avoir le droit à des aides. Quel type de financement choisir ? Comment se repérer parmi les différentes solutions à votre disposition ? Nous vous éclairons pour vous aider à mieux comprendre le principe du crédit travaux et son fonctionnement complet.

Quand avoir recours au crédit pour les travaux ?

Que vous ayez en tête des travaux légers, un agrandissement ou encore des travaux plus complexes, visant par exemple à améliorer la performance énergétique de votre maison ou de votre appartement, vous pouvez utiliser un crédit travaux. Vous pouvez avoir recours à ce financement dans une grande variété de situations.

  • Afin d’apporter de la valeur à votre logement mais aussi pour réaliser des économies d’énergie. Vous voulez intervenir sur l’isolation et changer certains appareils ? Isolation, système de chauffage, tout ce qui concourt à de meilleures performances peut être financé à crédit.
  • La toiture de votre maison ou la façade nécessite une intervention lourde? Vous pouvez financer ces travaux souvent coûteux à l’aide d’un crédit également. Parfait pour absorber le prix important et étaler le remboursement.
  • Un problème d’humidité, une fissure qui traîne ou encore une partie cassée dans votre logement et il faut intervenir. En urgence, même si vous ne disposez pas de la somme nécessaire, un prêt peut vous aider.
  • Vous voulez modifier la configuration de votre logement ou l’adapter à un usage particulier? Vous le pouvez en choisissant par exemple des éléments adaptés pour la mobilité réduite et financer le tout avec un crédit travaux.
  • Pour embellir votre pièce à vivre, refaire une chambre ou repenser la cuisine, demandez un prêt pour vous accompagner.

Qu’il s’agisse d’agrandir, de rénover ou d’améliorer, le prêt travaux est la solution de financement.
Il permet, comme nous venons de le voir, de financer tant des travaux à l’intérieur qu’à l’extérieur d’un logement. Nulle obligation de vous lancer dans des travaux de grande envergure. Même pour de petits travaux ou pour de l’équipement, vous pouvez demander un prêt sur-mesure.

Quel prêt choisir : crédit personnel, crédit immobilier, rachat de crédit

Pour la réalisation de travaux dans votre logement, plusieurs types de crédits sont accessibles.
Généralement, un prêt désigné comme « prêt travaux » est en réalité un crédit à la consommation. Il peut s’agir alors d’un prêt affecté ou d’un prêt personnel.

  • Le prêt affecté pour les travaux

Avec un prêt affecté, vous pouvez financer l’achat d’un bien ou service en particulier. Dans le cas de travaux, il peut s’agir par exemple de la prestation d’un ou de plusieurs artisan(s). Le crédit portera alors sur le montant précis de la facture éditée par les professionnels. Si la prestation n’est finalement pas réalisée, alors les fonds ne seront pas débloqués et le crédit ne sera pas lancé.

  • Le prêt personnel pour les travaux

Avec un prêt personnel, vous disposez d’une enveloppe d’argent à utiliser à votre guise. C’est vous qui, comme vous le souhaitez, piochez dans cette trésorerie, qui vous est versée en une ou plusieurs fois, pour réaliser vous-même des travaux et/ou régler des prestataires. L’avantage du prêt personnel, c’est la souplesse ! Vous avez la liberté de faire ce que vous voulez avec l’argent mis à votre disposition. En revanche, le versement des mensualités sera dû même si vous ne réalisez pas les travaux ou que ces derniers sont décalés.

  • Le prêt travaux intégré au prêt immobilier

Si vous souhaitez réaliser des travaux dans un logement que vous allez acquérir, vous avez alors la possibilité d’intégrer ce financement à votre enveloppe globale. Dans ce cas, la banque peut vous octroyer un financement pour le bien en lui-même, et prévoir une somme en complément que vous pourrez mobiliser pour la rénovation. L’avantage de ce montage concerne le taux du crédit. Vous pouvez financer vos travaux avec le même taux que le crédit qui permet d’acheter le bien. Un taux généralement bien plus bas que pour un crédit à la consommation.

  • Le « prêt travaux » combiné à un rachat de crédits

Enfin, sachez que vous avez également la possibilité d’intégrer une trésorerie dédiée à la réalisation de travaux dans votre logement lorsque vous effectuez une opération de regroupement de prêts. Le regroupement de plusieurs crédits et l’étalement de votre dette sur une nouvelle durée peut vous donner accès à une somme d’argent. Mais il s’agit d’un montage qui demande de la préparation et de la réflexion, pour vous permettre de conserver un taux d’endettement cohérent.

A savoir : lorsqu’il s’agit d’un crédit à la consommation, le crédit travaux aura un montant maximum plafonné à 75 000 €.

Quelles aides pour le financement de mes travaux ?

Le financement de vos travaux peut se faire comme nous l’avons vu avec une partie de votre épargne, le recours à un prêt bancaire mais aussi avec des aides. Il existe notamment des aides dédiées aux travaux environnementaux. C’est le cas par exemple des prêts dédiés à la transition énergétique.

  • Le prêt conventionné pour la rénovation énergétique : le montant des travaux doit au moins être égal à 4 000 € et doit concerner un logement qui va devenir la résidence principale de l’emprunteur au plus tard un an après la fin des travaux ou l’achat.
  • L’éco-PTZ (éco-prêt à taux zéro) : il s’agit d’un prêt sans intérêts. Le montant maximal de l’éco-PTZ est compris entre 7 000 € et 30 000 € selon les travaux financés.

D’autres aides et prêts peuvent être accordés pour faire des travaux d’amélioration selon votre situation comme l’aide de la caisse de retraite ou la Prime économie d’énergie “Coup de pouce économies d’énergie”.

Des aides soumises à des conditions de ressources sont aussi accessibles. C’est le cas du prêt d’accession sociale (PAS), un prêt immobilier accordé aux personnes ayant des revenus modestes avec un montant des travaux qui doit au moins être égal à 4 000 €. Le prêt de l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH) se destine lui aussi aux ménages les plus modestes. Il peut aider les propriétaires occupants et les propriétaires bailleurs, tout comme les syndicats de copropriétaires. Une spécificité qui lui permet d’être mobilisé pour de nombreux projets.

 

Dans le cas d’un prêt travaux, le plus facile étant encore de s’adresser à votre courtier IN&FI Crédits. Spécialiste du crédit, votre conseiller vous accompagnera pour définir la meilleure solution de financement au regard de votre situation et de votre projet.