Le Coronavirus a des conséquences sur le budget des Français : les solutions pour s’en sortir

3781681

Pour de nombreux ménages, la crise sanitaire du Covid-19 a été synonyme de difficultés financières. Avec des revenus amputés – parfois à cause du chômage partiel, parfois à cause d’une fin de contrat, ou encore parce qu’on est à son compte – il devient difficile de faire face aux obligations. Honorer son loyer ou son prêt immobilier par exemple n’est plus si simple. Même constat en ce qui concerne les crédits à la consommation. Il existe heureusement des solutions.

Le Covid-19 vient impacter le budget des Français

Avant que la pandémie de Covid-19 n’éclate, le pouvoir d’achat des ménages n’a cessé de progresser. C’est l’observation commune de plusieurs études, qui faisaient état d’une vraie embellie. Mais avec une économie à l’arrêt et un confinement qui a poussé le pays entier à être paralysé, le constat est aujourd’hui bien moins glorieux. Plus de la moitié des CSP-, des jeunes actifs et des chômeurs déclarent une dégradation de leur situation financière selon le 9e baromètre annuel du pouvoir d’achat des Français[i]. Trois quarts des commerçants, artisans et chefs d’entreprises ont la même observation.

En plus du constat financier immédiat, c’est le moral qui est touché. La moitié des Français sont inquiets pour leur emploi. Une proportion importante d’ouvriers et d’employés ont expérimenté le chômage partiel. Ils redoutent vraisemblablement des lendemains difficiles, avec la peur de perdre leur emploi. Toujours selon les données du baromètre annuel du pouvoir d’achat des Français, 6 personnes sur 10 craignent une aggravation de leur perte de pouvoir d’achat dans les mois à venir. 75% des personnes sondées ne croient pas à une amélioration sur les 12 prochains mois. C’est dire le pessimisme ambiant.

Les aides mises en place par le gouvernement (comme l’aide aux indépendants ou l’accompagnement pour le chômage partiel) ne peuvent pas combler les pertes de tous les ménages. Ainsi, le découvert bancaire moyen est en augmentation, et les demandes de report ou d’aménagement de crédit sont en hausse.

Argent et Coronavirus : les aménagements possibles

Pour faire face aux difficultés plusieurs solutions existent. Pour les crédits qui sont déjà en cours, il est possible de demander des facilités de remboursement ou même un report des mensualités.

  • La mise en pause du crédit et le report des mensualités permettent de soulager le budget en période de difficultés et de venir décaler dans le temps le solde du crédit. On peut alors récupérer tout de suite un pouvoir d’achat important.
  • Une modulation à la baisse des mensualités de crédit permet de continuer à rembourser une part de capital et une part d’intérêt. La durée de remboursement est allongée, et on récupère un peu de trésorerie.

Quelle est la meilleure solution ? Faut-il préférer la mise en pause du remboursement d’un crédit ou au contraire une modulation des échéances ? La première solution est radicale mais permet de faire face à une chute brutale de revenus ou de recomposer rapidement de la trésorerie. En cas de perte d’emploi (et sans assurance pour ce cas de figure), il peut s’agir d’une réponse adaptée.

La seconde option apporte une réponse sur la durée. En modulant les échéances à la baisse, on rééquilibre le budget et on retrouve une capacité d’endettement plus adaptée. A préférer en cas de perte de salaire liée au chômage partiel.

Ces deux possibilités sont là pour éviter de basculer dans la spirale du surendettement. Si vous avez le sentiment que votre situation financière va s’aggraver, et que vous faites preuve de pessimisme au sujet de votre budget, agissez avant qu’il ne soit trop tard. Le surendettement est la conséquence d’un déséquilibre financier qui n’a pas été identifié et/ou traité assez rapidement.

Le regroupement de crédits comme ultime solution ?

La crise sanitaire du Covid-19 a mis particulièrement en difficulté des ménages au budget déjà très serré. Pour d’autres, cette crise a peut-être été le déclencheur d’une prise de conscience. Alors, le regroupement de crédits est une solution pour venir assainir et repenser votre endettement.

Contrairement à l’idée reçue selon laquelle le rachat de crédits est réservé uniquement aux ménages endettés, il peut aussi être utilisé pour simplifier la gestion de vos crédits en cours. Si vous remboursez actuellement un prêt immobilier et plusieurs crédits à la consommation, vous pouvez les regrouper et les combiner en une seule et même échéance. L’intérêt de cette opération est multiple : vous n’avez plus qu’une seule ligne de crédit, les mensualités sont connues à l’avance et la date du solde est la même pour tous vos crédits. Une vraie simplification et un nouvel étalement de vos remboursements qui apporte bien souvent de l’air dans le budget. D’autant que les taux actuellement pratiqués demeurent très bas et permettent parfois de cumuler les avantages d’un étalement de l’ensemble des dettes, d’une révision de son plan de remboursement et de conditions de crédit attractives.

Pour savoir si le regroupement de crédits est opportun pour vous, sollicitez votre conseiller financier. Les équipes IN&FI Crédits sont à vos côtés et peuvent vous aider à monter un dossier de demande de rachat de prêts. N’attendez pas une situation de difficulté financière ou un « mal-endettement » pour agir. La période que nous venons de traverser est propice à la remise à plat de vos contrats et à la mise en place de nouvelles échéances. Consultez nos experts.

[i] https://www.questiondebudget.fr/pouvoir-achat/pouvoir-achat-2020-consequences-economiques-crise-sanitaire/?xtor=SEC-22616712&cn-reloaded=1&cn-reloaded=1