Assurance habitation, assurance multi risque habitation

L’assurance habitation est indispensable. Assurance habitation et assurance auto constituent les deux grandes assurances de dommages du “père de famille”.

Assurance habitation : Risques et garanties

Les sinistres susceptibles de frapper le logement et son contenu peuvent être ainsi classés :

  • incendie (risque généralement le plus grave qui puisse survenir dans un logement, l’incendie pouvant entraîner de lourdes responsabilités et des pertes en argent extrêmement élevées),
  • explosion,
  • dégâts des eaux,
  • vol,
  • et dommages divers (bris de glace, tempêtes, ouragans, grêle, neige, etc.).

A chaque grand risque ainsi susceptible de frapper un logement, ainsi que son contenu, il est possible de faire correspondre un contrat. Pendant longtemps, les assureurs proposaient séparément une assurance incendie, une assurance dégâts des eaux et une assurance en cas de vol. Ce système est aujourd’hui rarement pratiqué.

Assurance habitation : Multirisque-habitation

Le plus souvent, un même contrat, l’assurance “multirisque-habitation”, couvre l’ensemble ou la majeure partie de ces risques. Il inclut généralement des garanties complémentaires : responsabilité civile, protection juridique, voire individuelle accident et assistance. Le plus souvent, l’assurance multirisque-habitation couvre ainsi le propriétaire ou le locataire contre les pertes subies par son mobilier.

Assurance habitation : Application pratique

Les divers occupants d’une habitation n’ont pas nécessairement les mêmes responsabilités, notamment en cas d’incendie. Les contrats d’assurance habitation sont donc différents selon la situation de l’occupant.
En pratique :

  • un locataire doit obligatoirement assurer sa responsabilité civile en cas d’incendie, dégâts des eaux et autres dommages survenant à l’immeuble, mais est libre de s’assurer pour les dommages causés à ses propres biens,
  • le propriétaire ou copropriétaire occupant souscrit généralement (mais non obligatoirement) une assurance multirisque-habitation et, le cas échéant, une assurance collective pour les parties communes de l’immeuble,
  • le propriétaire d’un logement loué doit (mais ce n’est pas une obligation légale) assurer sa RC pour les dommages causés aux tiers.

Assurance habitation : Pour quel montant s’assurer ?

Certaines assurances spécifiques (rares en pratique) prévoient une garantie pour un montant déterminé et fixe. En ce cas, le bénéficiaire risque de voir sa garantie diminuer progressivement avec la dépréciation monétaire et l’augmentation de valeur des biens immobiliers.

Assurance habitation : Démarches à effectuer en cas de sinistre

En cas de vol, il faut :

  • dans les 24 heures à partir de la découverte du vol, faire une déclaration auprès des autorités de police, éventuellement recueillir des témoignages,
  • dans les 2 jours ouvrés, déclarer le vol à la société d’assurance habitation par lettre recommandée avec accusé de réception, en indiquant ses nom et adresse, le numéro du contrat, la date du vol.

Ce délai de déclaration est porté à 5 jours en cas d’incendie, explosion, dégâts des eaux ou bris de glace.

Lorsque ces délais ne sont pas respectés, la société d’assurance habitation peut refuser le remboursement.

L’assuré doit alors communiquer à son assureur la liste des objets volés, leur estimation et joindre le récépissé de la déclaration de vol au commissariat de police ou à la gendarmerie.