Obtenir un crédit immobilier en étant travailleur indépendant

Travailleurs indépendants

Jugée instable et précaire par les établissements bancaires, avec des revenus difficiles à projeter sur la durée, la situation des travailleurs indépendants rend plus difficile l’obtention d’un crédit immobilier. Il existe pourtant des solutions pour contourner cette frilosité des établissements de prêt, et obtenir un financement. Après tout, et si vous faisiez du freelancing un atout !

Acheter en étant freelance : le problème du manque de visibilité

De nombreuses personnes ayant le statut de travailleur indépendant (micro-entrepreneur, travailleur non-salarié) sont contraintes de repousser voire annuler leurs projets immobiliers, ne parvenant pas à obtenir un prêt bancaire. Ce n’est pas une légende. Si les banques sont déjà très regardantes même avec les salariés demandant des revenus qui permettent de contenir le taux d’endettement à 33%, la situation est encore plus dure pour les freelances.

La condition qui casse souvent les rêves d’achat des indépendants tient en un mot : le bilan. Tout travailleurs indépendants (micro-entrepreneur, chef d’entreprise, artisan, commerçant et profession libérale) se voit dans l’obligation de fournir des éléments qui justifient de son niveau de rémunération. Bien souvent, en l’absence de fiches de paie classiques et même de rémunération fixe, c’est le bilan qui sert de juge de paix. Mais lorsqu’il n’est pas possible de fournir les trois derniers bilans, ou si les chiffres ne sont pas bons, le dossier est souvent mis de côté.

Les dirigeants de start-up et jeunes porteurs de projets sont ainsi désavantagés. Les banques ne sont pas rassurées par cet historique réduit, qui ne leur permet pas d’effectuer des projections. La solution : anticiper votre projet d’achat immobilier en le planifiant a minima après trois années d’exercice en indépendance. Plus facile à dire qu’à faire. Mais parce qu’un achat immobilier se prévoit souvent sur un temps long, il est important d’avoir cette notion avant de vous lancer.

La bonne gestion des montages juridiques et fiscaux en indépendant

Autre élément pouvant devenir bloquant pour un indépendant qui souhaite acheter un bien immobilier, le statut juridique et fiscal de son entreprise. Selon le mode d’exercice retenu (EI, EURL/SARL, SASU/SAS) et parfois même le montage mis en place (avec une holding), vous pouvez disposer d’une solution très bien optimisée, mais considérée comme « opaque » ou incompréhensible par votre interlocuteur bancaire.

Si vous avez par exemple placé une société mère au-dessus de votre première entreprise (pour vous rémunérer sous forme de dividendes), le montage est légal mais peut déboussoler un conseiller peu au fait des questions de finance professionnelle.

Comment faire alors pour ne pas casser la direction prise et vos choix en matière de rémunération et gestion de l’impôt ? Vous pouvez proposer un véritable business plan solide avec un prévisionnel et expliciter la source de vos revenus, avec les garanties que vous avez mis en place. En clair, en anticipant les questions de la banque et en y apportant une réponse, vous allez démontrer votre sérieux. Mais cela ne suffit pas toujours. Dans ce cas, nous vous recommandons de privilégier un échange avec une banque ou un organisme spécialisé en crédit qui connaît les enjeux des travailleurs indépendants. Malheureusement, beaucoup de réseaux bancaires possèdent des agences locales avec des conseillers peu formés à la finance d’entreprise. Passer par un courtier en crédit immobilier pour identifier ces banques matures à propos des travailleurs indépendants est la clé.

Saisir l’opportunité d’être freelance dans le cadre d’un achat immobilier

Comme nous venons de le voir, obtenir un crédit immobilier en ayant le statut d’indépendant relève parfois du parcours du combattant. Mais il est possible de faire de ce statut à part une force. Oui, vous avez bien lu. Utilisez la puissance qui vous porte à entreprendre en étant seul ou dirigeant d’un projet !

  • Valorisez les comptes de votre entreprise comme argument pour séduire la banque et la convaincre de vous accompagner dans votre achat immobilier. Vous pouvez par exemple décider de rapatrier votre activité professionnelle dans la banque prêteuse ;
  • Pour les banques avec une forte implication à l’échelle communale ou départementale et un financement d’initiatives de proximité, vous pouvez mettre en avant votre activité si elle s’inscrit dans le tissu local. Les banques aiment montrer leur implication et recherchent souvent des entrepreneurs à valoriser ;
  • Vous travaillez de manière indépendante mais vous n’êtes pas seul ? Si vous avez à proximité de vous un réseau complet d’autres indépendants ou si vous faites partie d’un écosystème d’entrepreneurs, vous pouvez là aussi le mettre en avant pour convaincre une banque de vous accompagner. Vous pouvez même vous positionner comme intermédiaire pour mettre en relation la banque avec vos contacts.

Le freelancing séduit à la fois les jeunes générations mais aussi les cadres seniors. Tous les métiers sont concernés : de la création au conseil en marketing en passant par la finance, les ressources humaines ou même les postes de direction et de management. La création en 2009 du statut d’auto-entrepreneur (puis de micro-entrepreneur) a accompagné et accéléré la dynamique du travail indépendant. Il y avait 588 000 consultants et experts indépendants en 2009, ce nombre est passé à 1 008 000 en 2019, et pourrait atteindre 1 500 000 en 2030. Alors, les établissements de crédit vont devoir s’adapter à cette nouvelle forme d’exercice d’une profession…

Certaines banques ont déjà compris les enjeux de cette transformation de la société et peuvent vous accompagner si vous avez fait le choix de l’indépendance. Pour les trouver, utilisez les services d’un courtier en crédit immobilier IN&FI Crédits. Il vous aidera à mieux vous orienter et à trouver une banque qui vous comprend.

 

A lire également :
>> Achat immobilier : les « bonnes » questions à se poser avant de se lancer !
>> 4 astuces pour bien acheter en étant seul(e)