L’apport personnel : définition, intérêt et montant à mobiliser pour obtenir un crédit immobilier

Lors de la sollicitation d’un prêt immobilier, l’apport personnel constitue un élément très important à prendre en compte, évalué notamment par l’organisme financier que vous sollicitez. Cette somme d’argent que vous pouvez fournir pour financer une partie du projet peut s’avérer capitale. Mais quelle part d’épargne faut-il mobiliser ? Êtes-vous condamné à recevoir une réponse négative si vous ne possédez pas du tout d’apport personnel ? Voici les réponses à vos questions.

L’apport personnel, un outil pour financer les frais liés à l’acquisition

Puisque vous sollicitez une banque pour acheter un bien immobilier, vous ne vous attendez peut-être pas à devoir vous-même participer via un apport personnel. Pourtant, cette somme possède plusieurs intérêts tant pour vous que pour la banque.

Tout d’abord, dans le cadre d’un financement global, l’apport personnel est souvent demandé afin d’honorer les frais d’actes (aussi appelés frais de notaire) et les frais de garantie. En clair, la banque peut vous accompagner mais souhaite apporter son financement uniquement pour le bien immobilier en lui-même et non pas pour les frais annexes liés à son acquisition. En cas de problème, et notamment si une procédure est lancée par la banque pour récupérer les fonds en cas de défaut de paiement, la vente du bien permettra une récupération totale de l’argent prêté. Impossible lorsque la banque prête des fonds qui servent au financement des frais… qui n’ont aucune valeur lors d’une revente.

C’est ce qui explique qu’un apport personnel d’un montant minimum de 5 % est souvent nécessaire pour satisfaire ce premier critère.

L’apport personnel, déterminant pour augmenter la capacité d’emprunt

Disposer d’un apport personnel, c’est aussi présenter pour la banque un profil rassurant. Si vous avez réussi à épargner une somme importante – représentant par exemple 10 % du montant total du bien – alors la banque verra en vous un bon gestionnaire. Que vous souhaitiez acheter votre résidence principale ou vous lancer dans un investissement locatif, disposer de ce pécule témoigne de votre envie de vous impliquer.

Cet apport personnel est d’autant plus intéressant s’il provient de vos économies et démontre votre bonne gestion de l’argent au fil du temps. Mais la provenance n’est pas déterminante. Vous pouvez également mobiliser une somme d’argent héritée, des fonds qu’un membre de la famille ou que des amis vous prêtent, etc.

Quel est le bon montant de l’apport personnel dans le cadre d’un achat immobilier ? Si vous possédez 20 % du prix total du bien, alors vous pourrez en plus d’afficher un bon profil, obtenir des taux bonifiés. Ce montant important couvre largement les frais d’acte et une partie du prix du bien en lui-même. Alors, vous pouvez gagner un ou plusieurs dixièmes sur le taux pratiqué.

Enfin, l’apport personnel injecté dans un l’achat immobilier permet mécaniquement d’augmenter votre capacité d’emprunt. Plus le montant de votre apport personnel est élevé et plus vous pourrez aller chercher la limite en matière de taux d’endettement et donc de montant total mis à disposition par la banque.

Avec ou sans apport : le jeu des différences au moment d’emprunter

Résumons pour bien comprendre le rôle capital que possède l’apport personnel. Plus votre apport personnel sera important et meilleures seront les conditions consenties par la banque.

C’est une réalité, si vous faites l’effort d’apporter une somme conséquente alors que vous effectuez une demande de crédit immobilier, alors vous obtiendrez un taux plus bas, des frais de dossier éventuellement réduits, tandis que l’obtention d’une réponse positive se fera plus rapidement. Vous aurez la main pour « négocier » de meilleures conditions.

Il n’est pour autant pas impossible d’emprunter sans apport personnel. Même si vous ne disposez pas d’une somme à mobiliser, l’obtention d’un crédit est possible, mais sera parfois plus compliquée.

  • Si vous sollicitez un financement à 100 % pour votre bien immobilier (c’est-à-dire que vous prenez tout de même en charge les frais de notaire), il faudra apporter quelques garanties fortes comme une situation professionnelle stable, de bonnes perspectives d’évolution et des comptes bancaires sans incident de paiement.
  • Si vous souhaitez obtenir un financement à 110 % (pour le bien immobilier et les frais annexes), il faudra alors absolument disposer dans un couple de deux contrats à durée indéterminée (CDI), et accepter une assurance emprunteur contraignante avec des niveaux de garanties élevés.

Quel que soit votre projet d’achat immobilier, mais aussi la présence ou non d’un apport personnel et son montant, il est important de bien préparer votre dossier de demande. Afin d’obtenir un financement rapide et avec des conditions optimales, faites confiance à un courtier en crédit immobilier tel que IN&FI Crédits. Notre équipe de conseillers va bâtir votre dossier en prenant en compte votre apport personnel et mobiliser des partenaires bancaires en cohérence avec votre profil. Avec apport, sans apport, déposez votre demande dès aujourd’hui.

Pour aller plus loin :

> Je me renseigne sur les taux du mois
> Je simule ma capacité d’emprunt
> J’effectue une demande de prêt en ligne
> Je me fais accompagner d’un expert du crédit