Le Logement reste un secteur d’activité important dans le Budget de l’Etat

 

Tandis que la stratégie de plus en plus affichée du Gouvernement d’inciter les ménages à relancer la consommation nuit de fait à l’investissement Immobilier, les professionnels de la transaction immobilière ont fait les comptes des recettes fiscales d’une année 2019, historique dans le domaine du Logement (P.M. 1,08 million de transactions). Cela aurait représenté plus de 80 milliards d’euros de droits et taxes perçus. Pas neutre en ces temps compliqués pour le budget public…

Sachant que le millésime 2020 devrait afficher un léger repli, mais néanmoins près de 980.000 transactions tout de même, on peut logiquement estimer la contribution au même niveau pour les recettes de l’Etat. Dans ces conditions, l’amplification de la pression sur l’Immobilier constatée ces derniers temps est une action à gérer avec doigté, sauf à vouloir « tuer la poule aux œufs d’or ». Les Pouvoirs Publics le savent bien, et ils prévoient une augmentation de la dotation au FNAL (Fonds National d’Aide au Logement), dont par contre la source de financement pose à ce jour questions et controverses.