Pour les Loueurs Meublés Professionnels, 2021 rimera avec cotisations

Régulièrement pointé du doigt par les Pouvoirs Publics comme source potentielle de recettes fiscales supplémentaires, le statut de LMP (Loueur Meublé Professionnel) va être de nouveau mis à contribution en 2021. En effet, la Loi de Financement de la Sécurité Sociale, promulguée le 14 décembre dernier, a décidé de la soumission des revenus des LMP aux contributions sociales dès le 1er janvier 2021. Le taux sera compris entre 35 et 45% des bénéfices réalisés, jusqu’ici imposés, au travers de prélèvements sociaux, à hauteur de 17,2% .

Par ailleurs, pour les bailleurs non-inscrits au registre du Commerce et des sociétés, un forfait de 1.145 euros sera dû et payable auprès de l’URSSAF.

Cette décision va rendre la gestion du patrimoine immobilier, via le statut fiscal du LMP, moins attractive qu’au travers la fiscalité directe, pour une bonne partie des bailleurs privés.

Photo créé par pressfoto – fr.freepik.com