Que peut-on financer avec un prêt travaux ?

Hand of Business people working document about budget profits and planning of construciton project

Que vous soyez propriétaire d’un bien immobilier, ou que vous envisagiez de le devenir, vous devrez, à un moment ou à un autre, réaliser des travaux au sein de votre logement. Rafraîchissement de la décoration, aménagement d’une cuisine ou d’une salle de bain, travaux d’isolation, mise aux normes de l’électricité, rénovation complète de votre intérieur… Tous ces projets peuvent vite représenter des sommes importantes qu’il vous faudra financer. Pour vous y aider, il est possible d’avoir recours à un prêt travaux.

Qu’est-ce qu’un prêt travaux ?

Comme son nom l’indique, le prêt travaux est un prêt ayant pour objectif de financer la réalisation de travaux au sein de son logement. Si, dans la plupart des cas, il se présente sous la forme d’un crédit à la consommation, celui-ci peut également être directement intégré au sein d’un crédit immobilier. Le choix du crédit à souscrire dépendra notamment de la somme à emprunter, du type de travaux à réaliser, et de votre situation (propriétaire ou futur propriétaire).

Les différents types de prêts travaux

On distingue principalement 3 types de prêts pour le financement de travaux : le prêt personnel, le prêt affecté, et le prêt immobilier.

Le prêt personnel
Le prêt personnel est un crédit à la consommation particulièrement populaire, car il permet de financer tous types de projets, qu’ils concernent ou non des travaux, et ce, sans fournir de justificatif. En empruntant plus que la somme nécessaire à la réalisation de votre chantier, vous aurez donc la possibilité de financer également tout ou partie de projets annexes (achat d’un véhicule, voyage…).

Très flexible et disponible rapidement, ce crédit est surtout recommandé si vous souhaitez effectuer vous-même vos travaux. Son montant peut aller de 200 à 75 000 €, remboursables sur une période de 3 mois à 10 ans.

Le prêt affecté
Au même titre que le prêt personnel, le prêt travaux affecté appartient à la catégorie des crédits à la consommation. En revanche, il se distingue de celui-ci par le fait de devoir consacrer obligatoirement la somme empruntée aux travaux pour lesquels il a été accordé. Vous allez donc devoir justifier le montant dont vous avez besoin par des devis ou des factures.

Si le taux de ce crédit est sensiblement plus élevé que celui d’un prêt personnel, c’est notamment parce que celui-ci est plus protecteur pour le consommateur. En effet, si vos travaux sont annulés ou qu’ils ne sont pas conformes à ceux prévus dans le contrat, le crédit affecté peut être résilié.

Conseillé pour la réalisation de travaux via des professionnels du bâtiment, ce crédit peut être utilisé pour la réalisation de tous types de travaux, qu’il s’agisse d’un simple coup de peinture ou de la rénovation intégrale de votre appartement. La somme pouvant être empruntée est la même que pour un prêt personnel : de 200 à 75 000 €, avec des mensualités sur 3 mois à 10 ans.

Le prêt immobilier
Un prêt immobilier peut aussi bien être souscrit pour financer l’achat d’un bien immobilier (et les travaux de rénovation liés à cette acquisition) que pour réaliser des travaux au sein d’un bien immobilier dont on est déjà propriétaire.

Si le crédit immobilier est dédié à l’accomplissement de travaux de rénovation, le montant de votre projet devra être supérieur à 75 000 € (justificatifs à l’appui), et vous devrez garantir votre prêt par une caution ou une hypothèque, et souscrire à une assurance décès-invalidité.

Disponible à un taux plus avantageux qu’un prêt à la consommation, le crédit immobilier permet de financer de gros projets de travaux (rénovation complète ou lourde, agrandissement de maison…) et d’étaler les paiements sur une longue période (jusqu’à 25 ou 30 ans). Néanmoins, les conditions d’obtention d’un tel prêt sont plus rigoureuses (emploi stable, montant des revenus, taux d’endettement…) et le délai d’octroi peut être relativement long.

 

Vous avez désormais toutes les cartes en main pour choisir le type de crédit travaux qui vous convient le mieux, sous réserve que celui-ci vous soit accordé par l’établissement prêteur.