Le Projet définitif de Loi de Finances 2020 en quelques lignes

design-4425623_960_720

 

Le 23 décembre dernier, l’Assemblée Nationale a bouclé le vote du texte définitif sur le Projet de Loi de Finances 2020. Quels changements à attendre pour le marché de l’Immobilier et du Crédit ?

Tout d’abord, c’est l’épisode du PTZ (Prêt à Taux Zéro) qui aura tenu en haleine tout le monde. Fin programmée pour le financement du Neuf dans les zones B2 et C au 31 décembre 2019, le dispositif a été reconduit sous la pression des parlementaires jusqu’au 31 décembre 2020. Le Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique aura eu moins de supporters et les propositions d’accès aux ménages les plus riches et aux propriétaires bailleurs ont été rejetées. La réforme des APL (Aides Personnalisées au Logement) a été votée mais le gouvernement a fait savoir qu’il différait le nouveau mode de calcul au 1er avril 2020 (effets de la grogne sociale sur les retraites, sans doute !). Il s’agit de ne plus prendre en considération les revenus de
N-2 mais bien ceux affectés du Prélèvement à la Source. La 1ère tranche d’imposition a été abaissée de 14% à 11%. Un ré étalement des tranches vers les plus hautes permettra de lisser cette baisse sans imposer davantage les tranches supérieures (dixit le ministre…). Enfin, l’allègement de la Taxe d’Habitation se poursuit et devrait toucher en 2020 près de 80% des ménages. Les derniers 20% de la population se verront exonérés en 2023.