Le prêt relais : un outil pour saisir des opportunités en période de marché tendu

piggy-2889041_1920

7. Un système souvent perçu comme dangereux et à manipuler avec précaution, qui se révèle pourtant être un outil afin de saisir des opportunités ! Explications.

Les sécurités prévues pour la mise en place d’un prêt relais

Le prêt relais permet d’acquérir un nouveau bien immobilier sans avoir vendu le bien actuellement possédé, qu’il s’agisse d’un appartement ou d’une maison. Il s’agit en ce sens d’un mécanisme de financement qui permet de disposer de deux crédits de manière temporaire, et ce notamment pour éviter de laisser passer une opportunité.

Dans un marché de l’immobilier idéal et fluide, un nouvel achat serait toujours précédé d’une vente. Mais en réalité, cela n’est pas toujours possible. Alors, pour éviter de se retrouver à devoir trouver une solution temporaire de logement (location, hébergement chez des amis ou parents), ou de manquer le bien de vos rêves, le prêt relais existe. Fort heureusement, des garanties sont adossées à ce crédit pour éviter les dérives.

Par exemple, la somme qui vous est prêtée dans le cadre du prêt relais est directement liée à la valeur du bien immobilier que vous possédez déjà et au prix d’achat du bien que vous convoitez.

  • Si la valeur du bien mis en vente est supérieure à la valeur du nouveau logement, on parle d’un prêt relais sec. En règle générale, le bien immobilier à acquérir doit avoir une valeur inférieure ou égale à 70 % du bien mis en vente. Le prêt relais est donc une avance financière et ce pourcentage calculé sur la valeur du bien permet d’éviter une mévente (c’est-à-dire une vente avec un prix inférieur aux estimations qui entraînent donc une difficulté de remboursement).
  • Si la valeur du bien mis en vente est inférieure à la valeur du nouveau logement, alors il s’agit d’un prêt relais adossé. Dans ce cas, le prêt relais peut être complété par un prêt immobilier classique. L’avantage est que ce dernier vous sera proposé aux mêmes conditions de marché que pour tout acquéreur, avec une durée de remboursement possible sur plusieurs années.
  • Enfin, sachez qu’il existe des solutions aussi qui reprennent l’encours de crédit sur votre bien à vendre, ce qui vous libère de tout empilement de remboursements entre votre ancien bien et votre nouveau logement. Cette formule d’« achat-revente » vous laissera la possibilité d’amortir de suite votre crédit sur le bien acquis, et de maîtriser la négociation sur le prix de votre ancien bien en vente.

Pour estimer la valeur du bien à la vente et donc l’enveloppe à laquelle vous pouvez prétendre dans le cadre du prêt relais, vous aurez nécessité de produire une estimation fiable de votre bien. Une seule estimation par un agent immobilier ne suffit plus aux banques. Il faudra un avis d’expert ou de notaire. Par ailleurs, la banque pourra en plus mandater un des experts qu’elle a agréé pour confirmer la valeur du bien, surtout en période de fluctuation des prix, à la hausse comme à la baisse. En effet, en cas de défaillance de votre part, c’est sur la projection de la valeur de votre bien que la banque pourra espérer récupérer la somme prêtée.

Le prêt relais, un outil pour agir vite

Dans un marché de l’immobilier tendu, le prêt relais peut être pour vous un outil qui facilite votre prise de décision. Si vous envisagez d’acheter dans une ville dans laquelle le nombre de biens immobiliers qui correspondent à vos critères sont peu nombreux, ou encore si vous trouvez enfin la perle rare au sein d’une offre pléthorique, vous souhaitez sûrement passer à l’action rapidement !

Un prêt relais permet en ce sens de faire face à un changement en adaptant votre logement rapidement. Si votre famille s’agrandit car vous attendez des enfants, si vous êtes muté et que vous devez déménager ou encore si vos enfants quittent le foyer et que vous souhaitez avoir un bien d’une superficie plus petite, le prêt relais vous aide.

Le prêt relais permet précisément de ne pas passer à côté de votre nouvelle résidence principale. Vous n’avez pas l’obligation de vendre avant de pouvoir à nouveau acheter.

Évidemment, ce système induit un coût pour vous acquéreur, mais celui-ci peut largement être compensé. Un prêt relais – souvent au même taux que le crédit principal – est simple à mettre en place.

  • Si vous n’avez pas encore vendu au moment de l’achat de votre nouveau logement et de la signature du compromis de vente, peut-être que la transaction va finalement se faire quelque jours ou semaines plus tard. Le décalage dans le temps entre la vente et l’achat sera donc minime. Il aurait été dommage de passer à côté du bien que vous convoitiez uniquement pour ce délai !
  • Dès que vous avez vendu votre ancien bien immobilier, vous devez solder le prêt relais en premier. En remboursant intégralement les sommes avancées, vous mettez fin à ce montage financier et aux intérêts que vous devez honorer. Ce remboursement se fait sans pénalité de la part de la banque et est prévu à l’origine du contrat de prêt.
  • Vous avez acheté votre nouveau bien immobilier, vendu l’ancien… et il vous reste même un peu d’argent issu de la vente ! Bonne nouvelle, vous pouvez garder ce surplus et l’utiliser comme vous le souhaitez, par exemple pour réaliser des travaux.

Tout comme un crédit immobilier classique, un prêt relais vous engage et son remboursement doit intervenir pendant la période prévue au contrat. Cet outil de financement peut paraître complexe, mais il est en réalité cadré et destiné à vous accompagner sur une période courte. Alors, pour ne pas manquer LE bien immobilier qui correspond à vos attentes, pensez à demander un accompagnement auprès de votre courtier IN&FI Crédits avec cette formule !