Acheter son logement en étant à son compte : ce qu’il faut valoriser pour décrocher un prêt immobilier

write-593333_960_720

Il est fréquent de lire et d’entendre qu’il est primordial d’avoir une bonne situation financière et notamment une situation professionnelle stable pour convaincre les banques et obtenir un crédit immobilier. Le contrat à durée indéterminée (CDI) serait LE sésame pour décrocher un prêt. C’est en partie faux. En étant travailleur indépendant – salarié ou non de votre propre entreprise – vous pouvez également disposer de garanties fortes, et parfois avoir un dossier bien plus solide ! Mais alors, comment valoriser vos atouts ? Comment décrocher un prêt immobilier et acheter son logement en étant à son compte ?

 

Vos atouts en tant que travailleur indépendant

 

Pour acheter votre appartement ou votre maison en utilisant un financement bancaire, vous devez mettre en avant vos atouts. SI vous êtes indépendant, vous ne partez pas forcément avec un handicap ! Sachez que toutes les banques ne sont pas à la recherche que de ménages composés de deux personnes en CDI. Au contraire. Avoir parmi sa clientèle des entrepreneurs et créateurs est une bonne chose pour la banque.

  • Si vous êtes gérant – salarié ou non – vous avez peut-être un volume d’affaires important et du personnel sous vos ordres. Votre entreprise est peut-être connue localement. Si tel est le cas, vous êtes un entrepreneur, un créateur et un investisseur, un profil qui attire les banques.
  • Si vous êtes micro-entrepreneur (anciennement régime auto-entrepreneur), vous n’avez peut-être pas encore une activité florissante mais vous intervenez peut-être dans un domaine avec une forte demande. Cette agilité peut plaire. Cette réactivité démontre une envie de créer et d’être son propre patron.
  • Si vous êtes en statut « profession libérale », vous avez peut-être une activité fortement rémunératrice et/ou un domaine avec beaucoup d’opportunités. Valorisez ce savoir-faire !

Pour bien présenter votre dossier et vous mettre en valeur, il suffit simplement de connaître les critères d’évaluation pris en compte par la banque.

 

Travailleurs indépendants : ce que les banques regardent pour vous financer

 

L’antériorité de votre entreprise

L’antériorité de votre activité constitue le premier point que votre interlocuteur va surveiller. Il est recommandé d’avoir au moins trois années d’activité pleines déjà derrière vous pour pouvoir communiquer les trois derniers bilans. Vous pouvez avoir une expérience en auto-entrepreneur puis avoir basculé avec un statut d’entreprise. Peu importe. Ce qui compte, c’est de prouver la stabilité de votre activité. Montrez que vous n’êtes pas indépendant par hasard ou par accident.

Vous pouvez aussi avoir repris une affaire ces derniers mois. L’antériorité ne vous incombe pas mais si l’entreprise est saine ou si vous apportez un véritable « plus » avec vous, le banquier ne vous considérera pas comme un créateur mais prendra en compte le passé et l’apport.

Les résultats de votre activité

Une fois l’antériorité vérifiée, votre banque va se plonger dans vos résultats. Ce qu’elle cherche, c’est comprendre votre activité et sa pérennité. Les conseillers professionnels ne sont pas spécialistes de tous les secteurs d’activité. Alors, ils vont comparer vos performances avec celles d’autres entreprises de votre domaine et de même taille. La banque va regarder votre variation d’activité et comprendre comment va évoluer votre métier.

Votre niveau de rémunération

Troisième élément essentiel pris en compte : votre rémunération. Car le résultat de votre activité est une chose, mais la rémunération en est une autre. Notamment si vous épargnez et/ou investissez (via une SCI, un contrat Madelin ou des placements en épargne courte). La banque peut regarder votre rémunération sur les trois dernières années pour ensuite calculer votre capacité d’endettement. Elle se basera sur votre rémunération nette, et ne tiendra pas compte de l’ensemble de vos résultats pour calculer cette capacité d’endettement. En clair, si vous faites le choix de vous verser une rémunération inférieure à ce que vous pourriez faire normalement (pour limiter les charges), vous limitez mécaniquement votre capacité d’emprunt. Il faudra donc user du dialogue et compter sur la compréhension de votre interlocuteur pour expliquer votre projet.

 

Le prêt immobilier, un produit d’appel pour les indépendants

 

Si votre activité apporte des résultats durables et que vous pouvez prouver votre sérieux, alors votre statut d’indépendant ne vous empêchera pas de décrocher un financement bancaire. D’autant que vous êtes un client apprécié par les banques. Oui, vous qui êtes indépendant, vous intéressez fortement certains établissements qui comptent bien utiliser le crédit immobilier comme produit d’appel.

Pour la banque, accepter de vous financer est un moyen pour elle de conquérir un nouveau client, et elle peut notamment être intéressée par votre activité, et vous proposer une offre avec des produits pour professionnels. Vous pouvez par conséquent proposer de domicilier vos revenus personnels et les comptes de votre entreprise ! Un argument de taille pour jouer favorablement sur le taux car le banquier pourra raisonner en termes de relation globale.

Parmi les autres arguments, essayez de penser à tout ce qui peut rassurer la banque et lui apporter des garanties. Votre conjoint(e) est en CDI ou possède une meilleure « stabilité » professionnelle ? Bonne nouvelle. Valorisez cet élément. Vous êtes seul mais vous pouvez réaliser un apport important constitué après plusieurs années d’épargne ! Mentionnez-le.

Votre statut d’indépendant n’est en aucun cas un frein pour l’obtention d’un crédit immobilier, à condition de jouer la transparence et de rassurer votre interlocuteur.

 

Pour vous aider à obtenir un prêt immobilier pour indépendant, pensez aux services d’un courtier comme IN&FI Crédits. Nous pouvons vous aider à monter votre dossier puis le défendre auprès d’établissements partenaires. Des banques qui connaissent vos contraintes d’indépendant et peuvent vous apporter une réponse sur-mesure.