Le Marché de l’Immobilier inquiète les autorités financières

 

jimmy-jaeh-B2dUCeZEU4k-unsplash

Le million, le million ! A la grande joie des professionnels de l’Immobilier – dans l’Ancien, car le Neuf souffre toujours -, le millésime 2019 va pulvériser les précédents records et ainsi afficher une troisième année consécutive d’euphorie des transactions.

Sur 12 mois glissants, les Notaires, en charge du décompte de toutes les mutations pour les Pouvoirs Publics depuis 2017, recensent le franchissement du seuil du million de transactions au mois d’août dernier. Cette information devrait réjouir tout le monde. Sauf que la conséquence de cela, c’est une envolée de la production des crédits immobiliers et un alourdissement des encours de prêts aux ménages. Et que les autorités de contrôle de s’inquiéter de la charge pesant sur le budget des particuliers qui obère la part de consommation qui aurait pu être affectée à d’autres achats de biens non durables.

De plus, le niveau de taux d’intérêt est si bas que les Banques, après avoir fait tourner leurs encours pendant 3 ans lors des rachats et renégociations, continuent d’engranger des encours faiblement rémunérés qui pèseraient sur la liquidité des trésoreries bancaires, en cas de remontée des taux.

Il y en a toujours un qui n’est pas content…. Mais le consommateur est pour l’heure le grand gagnant.