Les « cadeaux » qui viennent avec le 1er juillet.

Business people connecting with gears illustration

 

Le 1er juillet est depuis plusieurs années plus que le milieu de l’année civile pour les Pouvoirs Publics. C’est aussi l’occasion de faire passer quelques décisions parfois indigestes (hausse de prix…) ou compliquées avant les départs en congés, histoire de profiter du repos des français pour qu’ils les oublient un peu…. Mais aussi des changements d’importance.

Pour Paris, c’est la mise en place de l’encadrement des loyers, voté par la ville-département il y a quelques semaines suite à la possibilité instaurée dans la Loi ELAN. Cette décision permet de réguler les loyers résidentiels en fonction des prix pratiqués par quartier pour une durée de 5 ans. D’autres villes pourraient emboîter le pas.

C’est aussi l’entrée en vigueur des premières ZFE (Zones à Faibles émissions). Le dispositif mis en place dans le cadre du Grand Paris concerne 45 communes qui interdisent la circulation en journée des véhicules les plus polluants (vignette Crit’Air au-delà de la 4). Le récent épisode de canicule devrait convaincre les 34 autres communes prévues qui ont pour l’heure réservé leur décision.

C’est encore l’entrée en vigueur des aménagements du prêt Eco-PTZ. Votées en Mars dernier, les réformes de cet instrument pour aider financièrement à la rénovation énergétique instaurent la disparition de l’obligation de la multiplicité travaux, la possibilité de financer l’isolation des planchers bas, et ouvrent désormais l’éligibilité aux logements de moins de 2 ans. Le dispositif avait été prolongé jusqu’au 31 décembre 2021.

La plateforme de logements sociaux « Echanger Habiter », initialement lancée pour Paris pour faciliter la mobilité ou l’adaptation des logements aux ménages y habitant,  s’ouvre à la petite couronne en intégrant les offres de 12 bailleurs sociaux supplémentaires. Cela porte l’offre globale à 500.000 lots via 24 organismes HLM ou assimilés.