Faible demande et prix en baisse : est-ce le bon moment d’acheter un logement neuf ?

facebook-Linked_Image___black-forest-village-1538560_960_720

Si le marché de l’immobilier ancien se porte bien (presque trop bien), le constat est différent en ce qui concerne le marché du Neuf. Les études sur le sujet confirment la tendance : la demande est en baisse, entraînant un recul des prix. Une opportunité à saisir pour devenir propriétaire et jouir d’un bien aux dernières normes de construction à bon prix ? Oui !

Le marché immobilier du neuf en quête de relance

 

Selon les données issues des notes de conjoncture immobilière des notaires de France, les chiffres clés du marché du neuf suivent tous une tendances baissière. Le nombre de logements autorisés est en recul de 2,2 % sur 3 mois à fin janvier 2019, tout comme le nombre de logements commencés (-2,3%). La commercialisation des logements neufs souffre aussi. Les résultats du dernier trimestre de l’année 2018 font état d’un nombre de réservations en recul de 3,1 % sur une année… tandis que les mises en vente chutent de 16,7% sur un an glissant, et les annulations des réservations à la vente bondissent (+8,4%).

Tous les chiffres, de la mise en chantier à la vente en passant par les réservations sont en
recul. Le marché de l’immobilier neuf avance à contre-courant du marché de l’ancien.

Les grands groupes de promotion ont déjà adapté leur stratégie face à ce marché. En se concentrant sur des sites à forte valeur ajoutée, en choisissant des espaces proches d’infrastructures ou encore en ne s’implantant que dans des communes à forte attractivité. Alors, l’offre disponible se réduit mais monte en qualité. Certains promoteurs font le choix de réduire les superficies, ce qui entraîne logiquement une baisse du prix affiché. D’autres, au contraire, ne rognent pas sur la superficie d’un appartement neuf… mais la place de parking jadis associée à un achat disparaît. Le prix global baisse. Cette seconde approche vise à anticiper le changement d’organisation de nos villes et l’évolution des usages, avec une place de l’automobile réduite. Il faut s’y faire, l’immobilier lui aussi mute.

Autant de choix – avec souvent une dose d’écologie insufflée via l’écoconstruction et le respect des normes de plus en plus strictes – qui font de l’immobilier neuf un secteur en pleine transformation. Une croisée des chemins qui peut bénéficier aux acquéreurs.

Acheter neuf pour profiter des prix en baisse et des aides

 

Car face à une demande faible, les prix connaissent eux aussi un recul. Puisqu’il faut faire revenir les acheteurs, le Neuf tente d’attirer par des baisses. Selon le baromètre LPI-SeLoger daté d’avril 2019, le prix au m² signé d’un appartement recul de 1,2% sur 3 mois (5 113€) et de 2,8% pour une maison (2 450€). Un logement neuf coûte 4 361 € du m² en moyenne (maison et appartement confondus). Sur une année, les prix affichent tout de même encore une hausse, mais l’évolution de ces derniers trimestres préoccupe, et la tendance est bien plus faible que sur la même période l’an passé. Un vrai ralentissement est noté. Est-ce pour autant le signe qu’il faut acheter ?

  • En respectant les dernières normes de construction en vigueur, un logement neuf permet une excellente isolation thermique et phonique, et limite vos dépenses énergétiques dans la durée. Du pouvoir d’achat en plus.
  • Avec un logement neuf, pas de travaux nécessaires avant plusieurs années. En cas de problème, vous bénéficiez même de garanties solides avec entre autres la garantie décennale.
  • Acheter un logement neuf permet de bénéficier de certains avantages financiers. Les frais d’acte sont réduits en comparaison avec l’achat d’un logement ancien. Vous bénéficiez également bien souvent d’une exonération de taxe foncière pendant deux années (selon les communes). Enfin, vous avez peut-être droit au Prêt à Taux Zéro (PTZ Neuf) ou au Prêt Accession Sociale. Dans les zones B2 et C, ce dispositif est accessible avec des conditions réduites jusqu’en décembre 2019 (et jusqu’en décembre 2021 dans les zones tendues A bis, A et B1). Alors dépêchez-vous !

En associant les atouts du neuf et la conjoncture actuelle, le constat est sans appel : acheter neuf permet de profiter de nombreux avantages en cette année 2019.

C’est le moment d’acheter, et c’est (aussi) le moment d’emprunter !

 

Les indicateurs semblent vraiment en faveur des candidats à l’achat. Car, en plus de prix qui se tassent, et des avantages financiers inhérents à l’achat d’un bien neuf que nous venons d’évoquer, il est possible de bénéficier actuellement pour votre crédit d’un taux d’emprunt historiquement bas. Avec un taux faible, vous optimisez votre investissement en réduisant la part des intérêts sur le coût total de l’achat. La capacité d’emprunt des acquéreurs est aujourd’hui bien plus forte qu’il y a 10 ans. A titre de comparaison, en 2009, il fallait compter sur un taux d’intérêt d’environ 4% (hors assurance) pour un emprunt sur 20 ans, et 4,20% sur 25 ans[i]. Aujourd’hui, toutes durées confondues, la barre des 2% n’est même plus atteinte, et vous pourrez même peut-être emprunter sur 35 ans.

Pour optimiser pleinement votre achat dans le neuf (qu’il s’agisse d’une maison ou d’un appartement), utilisez les services d’un courtier. Ce dernier peut vous aider à trouver selon votre profil, et votre projet, une offre de crédit adaptée. Surtout, ce conseiller va vous recommander un montage financier complet en s’intéressant aux aides financières auxquelles vous pouvez prétendre. Il sera aussi là pour vous suggérer une assurance de prêt protectrice et peu coûteuse, correspondant à votre situation et à son évolution. Un partenaire pour un achat neuf opti-mi-sé !

[i] http://www.lefigaro.fr/immobilier/2009/06/24/05002-20090624ARTFIG00508-prets-immobiliers-les-taux-d-interet-ne-cessent-de-baisser-.php