L’Etat ouvre sa base de données foncières

photo-1489875347897-49f64b51c1f8

Dans le prolongement des lois sur la France Numérique de 2017 puis de la Loi ESSOC votée en décembre dernier, la Direction Générale des Finances Publiques a ouvert officiellement le 24 avril dernier sa base de données sur les valeurs foncières au grand public. La DVF (Demande de Valeurs Foncières) enregistre les ventes de biens (terrains, parcelles, bâtis), les VEFA (Vente sur plan), les échanges de parcelles, les expropriations et les adjudications. Le format .TXT est lourd à déchiffrer pour le “commun des mortels”, mais les fichiers sont riches d’informations : adresse et descriptif du bien, références cadastrales, prix (hors frais et droits), et enfin type et date de la mutation. L’objectif clairement affiché des Pouvoirs Publics est de libéraliser les données pour favoriser l’offre de services. A noter que les services en ligne se sont emparés immédiatement de cette nouveauté. Depuis le 26 avril, Se Loger et MeilleursAgents.com ont enrichi leur site pour affiner les possibilités d’évaluation des internautes.