Les nouvelles méthodes de calcul du livret A

capacite-empruntPlacement préféré des français avec l’assurance vie, le Livret A, pose un double problème aux Pouvoirs Publics : son mode de calcul aurait dû faire chuter sa rémunération depuis plusieurs mois tandis qu’il s’agit d’un produit d’épargne grand public, mais dont l’essentiel des avoirs collectés sont l’objet d’une quotité réduite de contrats dont le solde est au maximum.

Du coup, comment encourager la réorientation des fonds collectés vers de l’épargne financière pour aller dans le circuit du financement des entreprises.

C’est en pariant sur une reprise des taux, que les Pouvoirs Publics pensent avoir trouvé la solution. Dès 2020, le taux défini restera indexé sur l’inflation, mais le résultat sera alors confronté à la moyenne semestrielle des prix à la consommation sur 12 mois et au taux interbancaire à court terme (indice EONIA).Cette moyenne sera ensuite comparée au taux plancher de 0,50% pour retenir le taux le plus élevé. Et afin de réduire l’impact d’une hausse des taux brutale, la variation calculée ne pourra dépassée 0,50 point. Pour mémoire, le taux actuel qui a été figé par décision ministérielle à 0,75% ne pourrait donc, dans tous les cas, repasser au-delà de 1,25%.

Les dates de révision sont maintenues aux 1er février et 1er août.