Quels sont les différents taux et comment choisir ?

Pour bien choisir votre prêt, la valeur du taux reste un critère clef de sélection. Il existe plusieurs types de taux dont les modalités sont différentes :

  • Les taux fixes
  • Les taux révisables

Parmi les taux révisables, on rencontre également deux variantes principales :

  • les taux sans butoir à la hausse
  • Les taux capés à la hausse

Les taux fixes

Souvent plus élevés au démarrage qu’un taux révisable, ils offrent malgré tout la solution la plus sûre pour un investissement à « long terme ». N’étant pas soumis aux variations du marché, ils répondent parfaitement à la situation lorsque vous prévoyez de revendre votre bien après 10 ans, par exemple.

Notez cependant que, par définition, le prêt à taux fixe, ne vous permet pas de bénéficier d’une baisse des taux si le marché descend.

Les taux révisables

Les prêts à taux révisable évoluent en fonction de l’indicateur financier sur lequel ils sont indexés. Les conditions contractuelles définissent les modalités de révisions dans de temps et les règles qui s’appliquent sur la durée de l’emprunt et la variation de la mensualité.

On rencontre deux variantes principales :

Le taux sans butoir à la hausse

Ces taux non capés à la hausse, présentent la mensualité généralement la moins chère du marché. Néanmoins, il s’agit souvent d’un taux d’appel dont la promotion n’est tenue que quelques mois par les banques. A la date anniversaire de la première révision, même si le marché des taux ne bouge pas, la durée d’emprunt ou les mensualités ont de grandes chances d’augmenter uniquement par le réajustement de la marge bénéficiaire bancaire.

Notre avis : Malgré tout, et selon la période, ce choix présente une bonne solution pour les investissements locatifs. Ils sont également tout indiqués pour les jeunes qui envisagent une revente dans les 5 ans, ou qui souhaitent préserver leur pouvoir d’achat.

Le taux capé à la hausse

Moins cher que le taux fixe, ce taux bénéficie des baisses du marché tout en étant limité à la hausse. Beaucoup de contrats garantissent une durée fixe et la mensualité maximum est appréciée d’avance en fonction du taux plafond.

Notre avis : C’est un bon choix pour une revente entre 5 et 10 ans. Vous pouvez également choisir une option « modulation » qui permettra de limiter la hausse éventuelle de l’échéance en rallongeant provisoirement la durée du prêt.

Pour exemple prêt sur 15 ans (simulation non contractuelle) :

  • Taux fixe : 4,80 % sur 15 ans
  • Taux révisable avec limitation (capé) : 4,70 % plus ou moins 2 %
  • Taux révisable sans limitation (non capé) : 4,50 %

Dans ces exemples les mensualités du prêt à taux fixe seront constantes pendant 15 ans (taux 4,80 % + assurance). Les mensualités appliquées au prêt à taux révisable seront évaluées selon les modalités du contrat, en appliquant l’indice de référence plus une marge contractuelle, le taux d’intérêt pourra être limité à 7,70 % (prêt capé), ou au contraire ne pas être limité (prêt non capé).

Il arrive qu’une augmentation de l’indicateur financier se répercute à la fois sur la durée de remboursement et sur la mensualité, selon le contrat.

L’indicateur financier servant de base aux prêts révisables est un taux défini par les marchés financiers, en général l’EURIBOR, calculé par une moyenne des taux des transactions pratiquées par 57 banques de la zone euro.

Notre conseil : Faites appel à un conseiller In&Fi Crédits pour vous garantir la transparence des contrats proposés sur le marché