Les différentes garanties de prêts

Quelle que soit sa situation, l’emprunteur devra fournir à son créancier des garanties pour pallier à d’éventuelles défaillances de paiement. Voici la liste des principales garanties envisageables :

L’hypothèque conventionnelle

Elle est valable uniquement pour :

  • Les investissements non existants ou inachevés à la vente: travaux ou construction.
  • Les emprunts supérieurs au prix de vente : frais de notaire, d’agence ou de mobilier.
  • Les opérations sans revente immédiate : Relais, Rachat de créance immobilière, Prêt hypothécaire

Ses avantages : L’hypothèque traditionnelle peut garantir plusieurs prêteurs sans obligation de rembourser le premier. Elle se couple au privilège de préteur pour garantir des sommes supérieures au prix de vente.

Ses inconvénients : C’est la garantie réelle la plus coûteuse. De plus, elle est soumise à une mainlevée en cas de revente avant le terme de l’emprunt.

Notre avis : Nous vous recommandons la caution bancaire pour les constructions, le relais et le rachat de prêt immobilier.

Le privilège de prêteur de deniers

Il concerne uniquement les biens existants ou achevés à vente : logement, terrain, local.

Ses avantages : Exonéré de la taxe de publicité foncière, il est donc moins coûteux.

Ses inconvénients : Il ne peut s’inscrire que dans le cas d’un prêt équivalant à la valeur du prix de vente. Par ailleurs, il est soumis à une mainlevée en cas de revente avant le terme de l’emprunt.

Notre avis : Ce type de garantie est le choix qui s’impose si vous n’envisagez pas de revente avant le terme d’un emprunt.

La caution bancaire

Elle se substitue au privilège de prêteur ou à l’hypothèque.

Ses avantages : En cas de revente avant le terme de l’emprunt, vous n’aurez pas de frais de mainlevée. En outre, certains organismes de caution vous rembourseront une partie de la somme versée à l’inscription, au solde de l’emprunt.

Ses inconvénients : Le coût d’inscription peut parfois s’avérer excessif, comparé à celui du privilège de prêteur. De plus, bien que votre bien ne soit pas hypothéqué, la caution conserve l’exclusivité de sa garantie durant toute la durée du prêt. Enfin, vous ne pouvez pas l’aliéner au profit d’un autre prêteur.

Notre avis : C’est la meilleure solution lorsqu’il s’agit de récupérer une partie des fonds versés à l’origine pour les emprunts ou des reventes à cours termes.