La durée du prêt

Bien que les banques proposent parfois des durées pouvant atteindre 30 ans et plus, la durée effective d’un emprunt en France est inférieure à 10 ans.

La mobilité professionnelle, les événements familiaux, les rentrées d’argent sont quelques unes des circonstances pouvant entraîner la revente d’un bien avant le terme de l’emprunt.

Emprunter sur 25 ou 30 ans, permet de préserver votre pouvoir d’achat avec une mensualité proche d’un loyer. C’est également une solution pour augmenter votre budget et acquérir un bien plus grand.

Notre avis : Quelle que soit la durée choisie, nous vous recommandons une « option modulation » qui permet de raccourcir la durée restante en cours de remboursement. Vous avez ainsi la possibilité d’agir sur le coût total de votre emprunt.

La Franchise Totale (ou différé total)

Durant la période de franchise totale, de 12 à 36 mois, seule l’assurance vous est prélevée. Le paiement de l’amortissement est différé et les intérêts sont reportés sur le capital emprunté. Votre mensualité sera déterminée en fin de période de franchise.

Avantage : C’est une option très utile pour les investisseurs dans le neuf locatif. Ils peuvent alors ne pas avoir à supporter des flux de trésorerie durant la construction et tant qu’un premier locataire n’est pas dans les lieux.

Inconvénient : Le fait de reporter les intérêts sur le capital emprunté entraîne un coût final plus élevé.

Le Remboursement anticipé partiel

Les intérêts de votre emprunt diminuent proportionnellement à votre remboursement partiel. Cette diminution s’opère soit par une baisse de votre échéance en conservant la durée restante, soit par une diminution de la durée en conservant la même échéance.

La loi SCRIVENER autorise les prêteurs à limiter le remboursement partiel à un montant minimum de 10 % du montant de votre emprunt initial. Cette clause limite les fréquences de remboursement anticipé partiel. De plus, le prêteur s’autorise à percevoir une indemnité, facturée au taux contractuel, équivalente à 6 mois d’intérêts de la somme remboursée et dans la limite de 3% du capital restant dû.

Notre conseil : Faites appel à un conseiller In&Fi Crédits qui saura négocier cette indemnité au mieux de vos intérêts.

Notre avis : Il est plus judicieux d’effectuer un remboursement partiel au cours des premières années de l’emprunt. Veillez cependant à bien vérifier la part d’intérêts de votre échéance avant de décider d’investir votre épargne. La rémunération d’un placement peut s’avérer plus rentable.

Le Remboursement anticipé total

Hormis les règles contractuelles de mise en œuvre, le remboursement anticipé peut s’effectuer sans délai minimum de remboursement. Cependant, la loi SCRIVENER autorise le prêteur à percevoir une indemnité équivalente à 6 mois d’intérêts le la somme remboursée, dans la limite de 3% du capital restant dû.

Attention : La loi nº 99-532 supprime cette indemnité quand le remboursement fait suite à la vente du bien motivée par certaines circonstances affectant l’emprunteur ou son conjoint : changement du lieu d’activité professionnelle, décès, cessation forcée de l’activité professionnelle. Cette disposition concerne les contrats conclus à compter du 30 juin 1999.

Notre conseil : Faites appel à un conseiller In&Fi Crédits qui saura négocier cette indemnité au mieux de vos intérêts.