Précisions de l’administration fiscale sur la déclaration IFI

Tandis que la date limite de déclaration de l’IFI est désormais passée, l’Administration Fiscale vient de parfaire ses commentaires sur la notion de comptabilisation des emprunts sur la résidence principale.

En effet, la RP disposant d’un abattement spécial de 30%, la question restait en suspens de savoir quelle quotité du crédit souscrit pour financer ce logement était retenu. Initialement prévu pour que ce ne soit qu’à hauteur de 70% (en regard à 70% de la valeur vénale du bien immobilier), c’est finalement 100% de la dette qui est acceptée en déduction sans pouvoir excéder la valeur imposable du bien. Ainsi, pour un actif évalué à 200.000 €, un crédit souscrit pour 180.000 € pourra être déduit à hauteur des 200.000 € X 70%, soit 140.000 €, et non 180.000 € du crédit X 70% soit 126.000 €.

Le droit à rectification, compte tenu de l’information tardive, est ouvert jusqu’au 31 juillet 2018.