Déclaration d’Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI) : c’est avant le 15 juin !

L’Impôt Sur la Fortune (ISF) a laissé la place avec la Loi de Finances 2018 à l’Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI).

Le seuil de déclaration (patrimoine supérieur à 1,3 M€), pour rappel, n’a pas été modifié mais, par contre, l’assiette de calcul a été recentrée exclusivement sur les actifs immobiliers, sous toutes leurs formes (parts de SCI, de SCPI et autres OPCI, actifs détenus en direct…).

La date limite initialement prévue pour les déclarations « papier » du 17 mai 2018 avait été reportée au 15 juin 2018, car l’Administration n’avait pas encore produit les décrets relatifs aux précisions sur les déductions et sur le mode de détention et sur la nature des justificatifs à fournir (principalement pour les actifs « pierre-papier »). C’est désormais chose faite avec le décret 2018-391 du 25 mai 2018 qui modifie les différents codes concernés et précise les obligations déclaratives des intervenants, y compris les organismes de placement. Et pour les réductions et les abattements, et notamment ceux sur la détention des bois et forêts, ce sont 2 arrêtés du 29 mai et un décret (2018-404) qui ont été publiés.