L’apport personnel bientôt obligatoire pour obtenir un prêt immobilier ?

La production historique de crédits immobiliers en 2017 embarrasse les Pouvoirs Publics et les autorités de contrôle.

Certes la part de rachats et renégociations s’estompe fortement depuis ces derniers mois, après trois années d’impact fort sur les bilans bancaires, mais la forte pression des transactions sur le Marché Immobilier alimente la hausse des prix dans l’Ancien.

Or dans une économie dont l’évolution de l’inflation et des salaires ne connait pas la même envolée, nos autorités redoutent que cette situation ne fasse se former une bulle spéculative sur les prix des logements. D’autant que la perspective des Jeux Olympiques de 2024 demeure un point d’attraction pour les investisseurs étrangers sur les prochains millésimes.

La Banque de France s’interroge du coup sur la pertinence de revenir à une contraction de la demande par l’obligation d’un apport personnel dans tout projet d’accession. Il s’agit là seulement d’une réflexion, qui pourrait, au regard de ce début d’année 2018 très timide sur le Marché, n’en rester qu’à ce stade, d’autant que la mesure aurait pour conséquence de renvoyer de nouveaux les jeunes ménages à leur situation d’hébergés ou de locataires, après les coups de rabot sur le PTZ de la Loi de Finances.

Une raison de plus de consulter une agence In&Fi Crédits pour ficeler son plan de financement et se consacrer ensuite totalement à son projet.