IMMOBILIER 2012 : BAISSE DES TAUX ET REDUCTION DES DUREES D’EMPRUNT

baisse taux credit immobilierDébut juillet 2012, l’Observatoire Crédit Logement/CSA publiait sa dernière étude sur les crédits immobiliers en France. Deux éléments à retenir : la baisse des taux se poursuit en juin et le les durées d’emprunt raccourcissent.

Selon l’Observatoire Crédit Logement/CSA, les taux ont retrouvé leur niveau de février 2011 : au mois de juin, les taux des crédits immobiliers s’établissaient ainsi en moyenne à 3,60%, soit une baisse de 0.35 points depuis mars.

Si vous souhaitez souscrire un emprunt pour acquérir un bien, vous profiterez des taux d’intérêt les plus avantageux pour un achat dans l’ancien. Les taux s’établissant en moyenne à 3,55% pour un logement ancien contre 3,64% dans le cas d’un bien immobilier neuf.

Des taux plus avantageux et des durées d’emprunt plus courtes

D’après l’étude de l’Observatoire du Crédit Logement, les durées d’emprunt sont également de plus en plus courtes. Ainsi, en juin, la durée moyenne des prêts s’établissait aux alentours de 204 mois (soit 17 ans), alors qu’elle était encore à 215 mois en août 2011 (17 ans et 11 mois). Ce repli de la durée des emprunts est constaté depuis le mois d’octobre 2011 et la tendance s’est accélérée en mars 2012.

Le raccourcissement des durées d’emprunt devrait se poursuivre. En effet, les établissements bancaires, en prévision de l’entrée en vigueur du nouveau cadre prudentiel Bâle III, s’orientent davantage sur les offres de crédits à court terme. Début 2013, Bâle III obligera les banques à augmenter le montant de leurs fonds propres lorsqu’elles distribuent des prêts de longue durée. Une exigence plutôt contraignante qui devrait inciter les banques à abandonner progressivement ce type de prêt.

Le climat pourrait donc durcir l’accès aux crédits immobiliers des ménages modestes qui sont les plus demandeurs des prêts à 20 ou 30 ans. Dans un tel contexte, ces derniers auront tout intérêt à faire appel aux courtiers en crédits In&Fi afin d’optimiser leurs chances de bien financer l’acquisition d’une propriété.