DES TAUX LONGS QUI FAVORISENT LES EMPRUNTEURS

Acheter en 2012, un parcours du combattant ? Les banques ont certes resserré les conditions d’octroi mais la plupart d’entre elles ont également choisi de stabiliser les taux proposés aux particuliers, voire même de les baisser. Début juin, les taux longs à 10 ans sont désormais à leur plus bas niveau historique en France.

En cette fin de semestre 2012, la grande majorité  des banques propose des taux inférieurs à 4% sur 20 ans alors qu’elles n’étaient que 5% à le faire en janvier 2012. Ainsi, le taux moyen sur 20 ans passe début juin à 3,95% contre 4% début mai et 4,31% en janvier.

Certes la baisse n’est pas généralisée, mais dans la plupart des établissements bancaires, on assiste à une harmonisation des taux. Les diminutions concernent essentiellement les taux de courte durée qui étaient les plus élevées. Dans la majorité des cas, les taux proposés restent stables, proches de leur plus bas niveau historique. La baisse de l’OAT 10 ans (indice de référence) pourrait également contribuer à ce que les banques maintiennent ces taux très bas tout en s’assurant des marges commerciales acceptables.

Le marché immobilier reste encore marqué par l’attentisme des acheteurs. Les emprunteurs en cours d’achat sont moins nombreux que l’année dernière (-12% en moyenne). L’élection récente du président François Hollande incite également les futurs propriétaires à reporter leur acquisition, dans l’attente des mesures qui seront prises par le nouveau gouvernement.

Dans ce contexte, les banques ont tout intérêt à maintenir des taux attractifs pour attirer la clientèle, notamment celle des primo-accédants. Une période propice pour faire jouer la concurrence. Grâce aux conseils des courtiers In&Fi Crédits et grâce à leur capacité de négociation, il est courant d’obtenir des réductions de taux conséquentes au cas par cas. Profitez-en !