TRAVAUX : QUELS CRÉDITS D’IMPÔTS POUR 2012 ?

Votée fin 2011, la loi des finances instaurait de nouvelles mesures pour les crédits d’impôts dont vous pouvez bénéficier en 2012. Ainsi, certaines dispositions ont évolué, notamment celles qui portent sur les travaux de rénovation ou d’aménagement énergétique du logement. Pour vous, In&Fi Crédits fait le point sur ces aides fiscales…

 

Des crédits d’impôt qui baissent et d’autres qui sont prolongés.

Pour les appareils de chauffage fonctionnant au bois ou à la biomasse, les crédits d’impôts passent de 22 à 15 %, et de 36 à 30 %  dans le cas du remplacement d’un appareil existant. En ce qui concerne les chaudières à condensation, le taux passe de 13 à 10%, tandis que les pompes à chaleur bénéficieront d’un taux à 30% au lieu de 36% précédemment.
Par ailleurs, les matériaux thermiques d’isolation vitrée (fenêtre, baies…) conservent leur droit au crédit d’impôts si leur achat est accompagné de travaux inclus dans les autres catégories. Quant aux travaux liés au photovoltaïque, ils verront leur taux de réduction passer de 22 à 10 %. A noter, les appareils de production d’énergie solaire thermique ou utilisant l’énergie éolienne ou hydraulique profitent du taux de crédit le plus élevé. Un taux qui s’établit à 32 % de la valeur des travaux.

Bonne nouvelle pour les propriétaires : Certains équipements, dont le crédit d’impôt devait s’arrêter en 2012, sont prolongés jusqu’en 2015.  Les chaudières à condensation, les matériaux d’isolation thermique, des parois opaques, des parois vitrées, des volets isolants, des portes d’entrée, les appareils de régulation de chauffage et le diagnostic de performance énergétique (DPE) verront ainsi leurs crédits d’impôts prolongés. De plus, un nouvel équipement sera désormais éligible au crédit d’impôts : Il s’agit de la chaudière gaz à micro-cogénération (chaudière électrogène), dont le taux s’établira à 18 %.

A propos du crédit développement durable dans les logements neufs

Le crédit développement durable dans le neuf restera actif jusqu’en décembre 2012. Dès le 1er janvier 2013, la nouvelle réglementation thermique, la RT 2013, sera plus contraignante et supprimera le crédit d’impôt pour les logements achevés depuis moins de deux ans et dont les dépenses seraient réglées à partir du 1er janvier 2013.

Toutes ces mesures présentent dans l’ensemble une baisse sensible des crédits d’impôts. Pour atténuer ces diminutions, il est prévu une majoration du crédit d’impôts dans le cas de la réalisation d’un bouquet de travaux pour un logement ancien. Cette majoration sera définitivement précisée lors de la publication du bulletin officiel des impôts qui aura lieu au second semestre 2012.