LES TAUX DU CREDIT EN JANVIER 2012

Pour In&Fi, la perte du triple A et le niveau des OAT n’ont pas d’incidence directe sur le niveau des taux (ou fixing). Dans un contexte concurrentiel de plus en plus tendu, certaines banques ont certes durci leurs conditions d’octroi, mais beaucoup d’entre elles ont également revu à la baisse leurs taux de crédit* en Janvier 2012.

Des taux qui restent stables après l’augmentation de fin 2011 et qui pourraient baisser à la suite de la deuxième vague de liquidités mises à disposition des banques par la BCE.

Parmi les nouvelles grilles de taux proposées par les banques, on relève que 45 % d’entre elles affichent des baisses – de 0,15 point en moyenne, tandis que 31 % proposent des taux sans évolution et que seules 24 % des banques présentent une hausse des taux de 0,07 point en moyenne. Ainsi, le taux moyen sur 20 ans ressort à 4,28 % contre 4,31 % début janvier.

Les emprunts sur 15 et 20 ans, les plus souscrits, sont particulièrement épargnés.

Si certaines régions présentent des taux en hausse, notamment l’Ile-de-France (+0,05% sur 15 ans à 4,15% et +0,20% sur 20 ans à 4,35%) et l’Est de la France (+0,10% sur 15 ans et +0,15% sur 20 ans), d’autres maintiennent un niveau des taux sans modification notable. Ainsi, dans l’Ouest de la France la hausse reste limitée de +0,05% (4,35%) sur les emprunts sur 20 ans.

N’oublions pas cependant que la perte du triple A de la France avait été largement anticipé par les banques. Selon l’Observatoire Crédit Logement CSA, les taux d’intérêt immobiliers au 4ème trimestre 2011 s’étaient établis en moyenne à 3,88%, avec 3,87% pour l’accession dans le neuf et 3,93% dans l’ancien. Ces taux affichaient une hausse de 65 points par rapport à la même période en 2010.

Dans un tel contexte, il est très important de faire jouer la concurrence entre les banques. Les futurs acquéreurs avisés auront tout intérêt à se rapprocher de leurs courtiers In&Fi Crédits pour négocier les conditions d’emprunt les plus avantageuses.  C’est également la solution idéale pour monter un dossier solide et obtenir un accord malgré des conditions d’accès plus difficiles.

 

*Le niveau des taux immobiliers appliqué par les banques est déterminé par 3 critères :

  • Le taux de refinancement des banques auprès de la Banque Centrale Européenne (BCE) : 489 milliards à 1% sur 3 ans en décembre.
  • Le financement interbancaire (mais il est complètement bloqué actuellement).
  • La stratégie commerciale des banques.