Renégocier votre prêt immobilier : c’est maintenant !

Depuis décembre 2011, la BCE a mis à disposition des banques près de 1000 milliards d’euros à 1%. Cette politique monétariste généreuse a fait chuter les taux d’intérêts qu’ils soient fixes ou variables.

Ainsi, pour les meilleurs dossiers, les taux fixes sont de l’ordre de 3.03 % sur 10 ans, 3.15 % sur 15 ans, 3.6 % sur 20 ans et 3.69 % sur 25 ans. De son côté, l’EURIBOR 12 mois qui régule les taux variables, affiche ce mois une base à 1.221 % en baisse quotidienne depuis plus de 1000 jours !

Selon Pascal Beuvelet, Président du réseau de courtiers In&Fi Crédits, « cette situation de prêt quasiment à taux plancher, constitue une rare fenêtre de tir. Il s’agit d’une opportunité très profitable pour tous ceux qui prendront la décision de renégocier leur crédit immobilier, d’autant qu’il n’est pas certain que cette situation très exceptionnelle soit durable »

Pour renégocier votre crédit et bénéficier à plein des taux actuels, votre banque ne sera pas votre allié objectif car vous allez attaquer ses marges. Aussi, sans aucun doute, la meilleure offre sera celle d’une nouvelle banque qui vous fera le nouveau prêt qui remboursera l’ancien.

Pour que cette renégociation soit profitable, deux critères financiers doivent être pris en compte :

· D’une part, le taux du crédit en cours doit être supérieur de 0.80% par rapport au taux actuel du marché car il est indispensable de disposer d’une marge suffisante pour couvrir les frais associés à ce nouveau prêt. En effet, cet emprunt aura pour montant global le capital restant dû sur le crédit initial auquel il faudra ajouter les éventuelles pénalités de remboursement anticipé et les frais de main levée hypothécaire du précédent financement.

· D’autre part, vous devez être dans le premier tiers du remboursement de votre crédit actuel. Au-delà de cette période, le montant des intérêts que vous avez déjà payé à la banque est trop élevé pour que l’opération soit vraiment fructueuse.

Compte tenu des conditions de taux actuellement pratiqués par les banques, les courtiers Crédits estiment que « les prêts immobiliers souscrits dans la période 2008-2009 sont majoritairement dans la bonne période pour une renégociation réellement gagnante».

Sur le plan de la rentabilité financière de cette opération, vous disposerez de deux options que vous arbitrerez en fonction de vos choix financiers :

· Soit contracter ce nouveau prêt sur la même durée que le prêt initial avec des mensualités allégées. Cette option vous apporte un gain de trésorerie mensuelle.

· Soit diminuer la durée d’emprunt en conservant les mêmes mensualités. Cette décision réduira la durée de votre effort et diminuera le coût global de votre opération de crédit.

Compte tenu de la technicité particulière de cette renégociation, et si vous voulez vous épargner la tournée des banques, il est préférable que vous contactiez un courtier en crédits immobiliers qui dispose en permanence des meilleures offres et qui négociera pour vous les meilleures conditions. Un conseil et une étude de faisabilité ne vous couteront rien puisque le courtier crédits ne peut prétendre à aucune rémunération tant que votre crédit n’a pas été accepté et les fonds effectivement débloqués.