Crédit à la consommation : les prêts affectés

label de l'indice notarial

Accordé par un établissement de crédit ou une banque, le crédit affecté est consenti pour financer l’achat d’un bien ou d’une prestation de services, déterminés lors de la signature. Le crédit affecté peut représenter une bonne solution pour optimiser votre pouvoir d’achat. Sous réserve de l’utiliser à bon escient.

Les caractéristiques du crédit affecté

Le crédit affecté est consenti pour financer un bien ou un service déterminé lors de la souscription. Ainsi, au moment de la signature du bon de commande, le consommateur précise que son achat est lié à l’obtention du crédit affecté. Par conséquent, si le contrat de vente ne se réalise pas, l’annulation du contrat de crédit sera automatique. Les crédits affectés sont souvent proposés sur le lieu de vente au moment de l’achat, comme par exemple les magasins de meubles, d’électroménager, les concessionnaires automobiles.

La souscription du prêt affecté

Le crédit affecté respecte les règles des crédits à la consommation. Ainsi, il commence par une phase d’information de l’emprunteur par le préteur, au cours de laquelle ce dernier vérifie la solvabilité de l’emprunteur. L’offre de crédit est ensuite remise à l’emprunteur qui dispose d’un délai pour se rétracter après la signature.  Lors de la rédaction de l’offre de crédit affecté, le bien (ou le service) financé doit être précisé ainsi que son prix d’achat au comptant. Le souscripteur dispose d’un document qui mentionne précisément les échéances du prêt, le montant des mensualités, ainsi que le taux annuel effectif global (TAEG).

Montant, remboursement et durée du crédit

Le montant total du crédit doit être supérieur à 200 € et inférieur à 75.000 €. De plus, le crédit affecté est accordé pour une durée supérieure à 3 mois. Aucun paiement n’est exigible avant la signature de l’offre préalable et avant l’expiration du délai de rétractation qui suit la conclusion du contrat. Par ailleurs, le crédit étant lié à l’acquisition d’un bien ou d’un service déterminés, il existe un lien entre le contrat de vente et le contrat de crédit qui constitue une protection pour le consommateur. Ainsi l’emprunteur ne commence à rembourser qu’à compter de la livraison du bien ou de la fourniture de la prestation. De même, en cas de malfaçon ou de non livraison, l’emprunteur peut bénéficier dans certaines conditions, soit d’une suspension des échéances, soit de l’annulation du crédit si la vente est annulée.

Les précautions à prendre

La réforme du crédit à la consommation a renforcé la protection des emprunteurs. Ils savent désormais qu’un crédit les engage et qu’il devra être remboursé. Les crédits affectés sont souvent très utiles pour équilibrer un budget mais l’emprunteur doit veiller à ne pas dépasser le montant des mensualités qu’il pourra assumer. Si ce montant dépasse les 30% du revenu, le souscripteur peut être entraîné dans la spirale du surendettement. Si vous êtes dans cette situation, vous pouvez vous rapprocher de vos conseillers In&Fi Crédits qui seront à même de monter pour vous une solution de rachat de crédits. En faisant remplacer tous vos crédits affectés par un seul et même emprunt renégocié, vous pouvez faire baisser vos mensualités, en allongeant la durée de l’emprunt, et en simplifiant votre budget mensuel avec une seule mensualité.