Actualités

QUEL DELAI POUR OBTENIR SON CREDIT IMMOBILIER ?

Lorsque l’on souhaite acquérir un bien, il est important de bien connaître les délais qui seront en cours pour l’obtention de son crédit immobilier. Un courtier en crédit permet d’accélérer la recherche d’établissement préteur ainsi que les délais d’obtention des fonds.

Avant d’acheter, l’acquéreur aura tout intérêt à rencontrer son courtier en crédit pour valider les multiples possibilités d’aide à l’accession, évaluer son budget d’achat et les modalités de remboursement de l’emprunt.

Ensuite, une fois le bien trouvé, la première des démarches à faire est celle de la signature du compromis de vente. L’acquéreur engagé, disposera d’un délai de 7 jours de rétractation (Loi SRU) et aura la possibilité de faire jouer une condition suspensive à l’obtention d’un crédit. Selon l’accord passé avec le vendeur, il disposera de 10 jours pour déposer une demande de financement et de 45 jours pour en obtenir un accord écrit qu’il devra transmettre au notaire chargé de la vente.

A cette étape, les conseillers In&Fi négocieront pour lui tous les paramètres d’un emprunt : prêts aidés ou réglementés, taux, assurances, garanties, tout en veillant aux modalités des conditions générales de leurs banques partenaires. En règle générale, une fois que tous les documents ont été transmis, la banque fournit une réponse écrite dans la semaine qui suit. Naturellement, les établissements bancaires restent libres de leur décision. Lorsque le prêt est accepté, il leur faudra au plus une quinzaine de jours pour adresser l’offre de Prêt. Après avoir été lu et étudiée attentivement, cette offre devra être renvoyée entre le 11ème et le 30ème jour suivant la réception de l’offre de Prêt.

Si le Prêt finance l’achat d’un bien immobilier existant, la banque débloque les fonds au moment de la signature chez le notaire. En revanche, si l’emprunt est destiné à financer des travaux la banque procède au règlement des factures au fur et à mesure qu’elles se présentent.

Attention, dans le cas d’un Contrat de Construction de Maison Individuelle (CCMI) ou d’un contrat de Vente en Etat Futur d’Achèvement (VEFA), le constructeur ou promoteur devra respecter un échelonnement réglementaire des appels de fonds en fonction de l’avancement des travaux. Cette gestion sera assurée par le prêteur sous réserve de l’accord de l’emprunteur pour chaque appel.
Durant cette période, l’emprunteur ne paiera que des intérêts sur les montants débloqués qui viendront se rajouter au coût total du crédit. L’entrée en amortissement du prêt interviendra dès que le crédit sera totalement débloqué.

Bon à savoir : Durant la période de travaux et de déblocage successifs, certains prêteurs autorisent au-delà des intérêts dus sur les sommes utilisées, l’amortissement prématuré de l’emprunt souscrit. Pour exemple, si le contrat de crédit prévoit 20 ans de remboursement et 1 an de travaux, sans amortissement durant les travaux le client aura 20 ans de crédit à l’entrée dans les lieux alors qu’il lui restera 19 ans dans le second cas. Interrogez votre conseiller In&Fi, il vous proposera cette alternative.

Vous souhaitez faire évaluer la faisabilité de votre projet immobilier par un spécialiste ? : cliquez ici.