IMMOBILIER NEUF : UNE DEMANDE EN HAUSSE

Publiée en janvier 2010 par l’INSEE, une récente enquête sur la conjoncture dans la promotion immobilière met en lumière une demande de logements neufs en hausse. A cela plusieurs raisons, notamment le doublement du prêt à taux zéro prolongé jusqu’en juin mais aussi l’attrait des effets défiscalisants de la loi Scellier pour l’investissement locatif.

D’après les chefs d’entreprise interrogés par l’INSEE en ce début d’année, la demande de logements neufs à acheter ou à louer progresse de nouveau.

En 2009, la demande avait été fortement confortée par l’investissement en immobilier locatif aux conditions de la loi Scellier. Ainsi (en 2009), 65 %, soit 65 000 logements ont été vendus à ce type d’investisseurs, un chiffre record depuis quinze ans.

Cette année, l’enquête de l’INSEE montre que les entrepreneurs prévoient une hausse des mises en chantier pour ces logements. Elles devraient concerner pour une grande part la production de bâtiments dits “basse consommation”. D’après Marc Pigeon, président de la fédération des promoteurs et constructeurs (FPC), au moins 50 % des programmes de 2010 atteindront ce niveau d’exigence énergétique.

En outre, cette hausse ne s’accompagne pas de prix revus à la baisse, car parallèlement le renforcement de la demande a pour conséquence d’enrayer la baisse des prix. L’enquête relève ainsi que les promoteurs sont moins nombreux qu’au trimestre précédent à indiquer une baisse des prix.

Pour les futurs propriétaires, Le niveau des montants d’apport personnel n’a pas varié depuis octobre 2009. Le financement de leur acquisition est devenu cependant plus aisé. Les conditions de crédit plus favorables et la baisse des taux continueront probablement à conforter cette demande.