Prêt conventionné, ce qu’il faut savoir

Simplifié par le décret du 4 octobre 2001, le prêt conventionné est un prêt consenti par la plupart des établissements de crédit qui ont signé une convention avec l’Etat. In&Fi Crédits fait le point sur les modalités et les atouts de ce prêt spécifique.

Qu’appelle t’on un prêt conventionné ?

Un prêt conventionné propose un taux d’intérêt fixé à partir d’un taux de référence déterminé par les pouvoirs publics. Selon la conjoncture et le niveau des taux, ces conditions peuvent être plus ou moins attractives. Son grand avantage, outre qu’il n’est soumis à aucun plafond de ressources, consiste dans le fait qu’il donne droit aux emprunteurs (ou locataires) à l’APL (L’Aide Personnalisée au Logement).

Quelles sont les conditions du prêt conventionné ?

La demande d’un prêt conventionné peut s’établir après la date d’acquisition du bien, sous réserve de ne pas dépasser un délai de 6 mois. De plus, l’obtention du prêt conventionné reste liée à certaines opérations financières, telles que :

  • L’acquisition d’un terrain pour la construction d’une maison individuelle
  • L’achat d’un logement neuf
  • L’aménagement en habitation de locaux non destinés initialement à cette utilisation
  • Des travaux d’amélioration ou d’agrandissement d’un logement existant
  • Des travaux d’économie d’énergie (minimum : 4.000 euros)

Les atouts du prêt conventionné :

Tout d’abord, c’est un prêt qui donne droit à l’Aide Personnalisée au Logement (APL). A ce premier atout, il ajoute la possibilité de se cumuler avec d’autres prêts tels qu’un PTZ (Prêt à taux zéro), un prêt 1% logement, un prêt fonctionnaire, un prêt aidé ou encore un prêt relais.

N’oubliez pas : Les conseillers In&Fi Crédits étudient toutes les options pour aider vos clients à trouver le montage financier adapté à leur situation particulière. Le prêt conventionné peut être l’un des moyens qui leur permettra de mener à bien leur projet.