La situation du surendettement en France

Il y a peu, Christine Lagarde présentait aux associations de consommateurs un avant-projet de loi visant à encadrer les pratiques du crédit à la consommation. Cette législation devrait contribuer à réduire le nombre de français confrontés au surendettement. Qui sont les surendettés, combien sont touchés, quelles solutions adopter, … voici quelques éléments de réponse.

700 000 déclarés mais 4 millions de surendettés.

En 2008, il a été comptabilisé quelque 700 000 demandes auprès des commissions de surendettement. Ce chiffre est cependant sous évalué car de nombreuses familles confrontées au surendettement ne déclarent pas leur situation. En plus d’un plan de redressement contraignant, passer devant la commission de surendettement entraine obligatoirement un fichage FICP (fichage banque de France), ce que les surendettés préfèrent souvent éviter. En réalité, les spécialistes évaluent à environ 4 millions le nombre total de français confrontés en 2008 à une situation de surendettement.

Crédits revolving et accidents de la vie.

Parmi les surendettés, on rencontre de nombreuses personnes âgées dont les revenus sont faibles, mais aussi des jeunes actifs qui accumulent les crédits à la consommation, ou encore des familles monoparentales. Ces profils sont variés mais on peut leur trouver un point commun : l’utilisation fréquente de crédits revolving. Présentant des taux d’intérêts souvent très élevés, ce système de réserve d’argent disponible pousse à la consommation sans offrir une visibilité claire sur les dettes contractées. Autre point commun, les accidents de la vie. Divorce, perte d’emploi, maladie, … Personne n’est à l’abri de ces imprévus qui sont souvent à la source du surendettement.

Prévenir le surendettement pour mieux en sortir !

Le projet de loi de Madame Christine Lagarde va dans le sens d’un meilleur encadrement des crédits revolving. Les mesures les plus significatives semblent être la mention obligatoire sur les supports de publicité ("un crédit vous engage et doit être remboursé"), l’obligation de vérifier l’état d’endettement des souscripteurs et surtout l’obligation de rembourser une part du capital emprunté dès la première année de souscription. Cela permettrait de réduire le nombre des annuités, et donc de réduire les intérêts. Ce travail de prévention sur les pièges du crédit est important pour éviter les comportements à risque.

Lorsque le surendettement est là, il existe cependant des solutions. Spécialiste en renégociation et en rachat de crédits, In&Fi Crédits offre aux ménages surendettés de pouvoir réduire significativement leurs mensualités. Avec une diminution des remboursements, le rachat de crédits permet à vos clients de retrouver un budget assaini et d’optimiser leur profil emprunteur pour réaliser par la suite, une acquisition immobilière.