Tout savoir sur les frais annexes d’un crédit

quels frais pour un credit

Prendre un emprunt est souvent un passage obligé lorsque l’on souhaite acquérir une maison. C’est également une solution très pratique pour s’équiper d’un bien en maitrisant son budget. Il faut cependant veiller à bien en évaluer les coûts et notamment prendre en compte les frais annexes qui peuvent s’y ajouter.

Les frais de dossiers

Ces frais de dossier s’élèvent en général à 1% du montant emprunté. Il faut les évaluer toutes taxes comprises car certains établissements préteurs annoncent des frais de dossier hors taxes. De plus, dans certains cas, aucun frais de dossier ne sera demandé à l’emprunteur. Ainsi pour un Prêt à Taux Zéro Plus, (PTZ universel), votre emprunt sera exonéré de frais de dossier. En outre, certains établissements préteurs ne prennent jamais de frais de dossier, comme par exemple La Poste, qui ne délivre cependant des prêts immobiliers qu’aux possesseurs de PEL.

Les frais intercalaires

Les intérêts intercalaires sont les frais dûs lorsqu’il y a plusieurs déblocages de fonds à l’intérieur d’un même prêt. Par exemple, vous pouvez avoir besoin de 100 000 euros immédiatement pour l’achat de votre maison, puis de 30 000 euros dans trois mois pour y effectuer des travaux. Vous demandez donc un crédit de 130 000 euros au total, mais votre crédit ne démarrera que lorsque les fonds seront entièrement débloqués. Entre temps, vous paierez des intérêts complémentaires, qui sont calculés au taux du prêt consenti et qui vont se rajouter au coût initial de votre emprunt. Ce mécanisme s’applique généralement dans tous les cas de constructions qui présentent des déblocages par tranches selon les appels de fonds des constructeurs, promoteurs ou artisans…

Les pénalités de remboursement anticipé

Dans certains cas, vous pouvez souhaiter rembourser tout ou une partie de votre prêt avant l’échéance de votre crédit. Les indemnités de remboursement anticipé (IRA), aussi appelées pénalités de remboursement anticipé (PRA), désignent les frais qui seront appliqués en cas de remboursement anticipé d’un prêt immobilier. Indiqués dans votre contrat, ces frais sont plafonnés par la loi. Ils ne peuvent excéder 3% du capital restant dû avant le remboursement anticipé, et ils ne doivent pas dépasser six mois d’intérêts sur les sommes remboursées au taux moyen établi pour votre emprunt.
Enfin, les ménages qui ont contracté un prêt après le 1er juillet 1999 ne versent pas d’indemnités si le remboursement anticipé est consécutif à la vente du bien suite à un changement du lieu de travail, au décès de l’un des deux conjoints, ou bien encore à l’arrêt forcé de l’emploi de l’un d’eux.

Pensez-y : les conseillers In&Fi Crédits vous aideront à négocier au mieux tous ces frais annexes au moment de la signature de votre crédit.