Immobilier : pas de scénario de chute en France, selon le Bipe

Le Bipe (Le Bureau d’informations et de prévisions économiques) s’est récemment montré rassurant : la France n’est pas sur le chemin d’une crise immobilière de la même ampleur qu’aux Etats-Unis ou en Espagne. D’une part, les ménages français ne sont pas surendettés en moyenne. Ensuite, les crédits à taux variable sont peu répandus en France et les crédits immobiliers des particuliers présentent un taux de défaillance très faible (moins de 1 pour mille), notamment parce que la sélection des établissements de crédit se fait avant tout sur le revenu. Enfin, le secteur de la construction n’a pas pris un poids surdimensionné dans le produit intérieur brut.