Des taux immobiliers toujours attractifs

En 2010, le taux des crédits immobiliers a baissé de façon continue pour atteindre des taux historiquement bas. En ce premier trimestre 2011, malgré que la tendance soit à la hausse, les taux du crédit restent encore très avantageux pour les emprunteurs.

Après avoir battu des records d’accessibilité durant toute l’année précédente, le niveau des taux est en croissance. Ainsi, les taux de crédit immobiliers ont continué à augmenter au mois de mars. Les taux fixes ont progressé par exemple de 0,10 et 0,15 point selon les durées. Les taux moyens sont passés en un mois de 3,85 % à 3,95 % sur 15 ans et de 4,05 % à 4,20 % sur 20 ans. Les taux variables poursuivent également une évolution à la hausse, augmentant en moyenne de 0,15 point pour les durées les plus courtes à 0,35 point pour les plus longues.

Cette évolution est due à 2 raisons principales : En premier lieu, les inquiétudes sur la dette de certains pays européens « affolent » les marchés financiers, ce qui entraine une hausse du taux de l’OAT (obligations assimilables au Trésor), indicateur pour les taux moyens et longs termes, et en conséquence une hausse des taux immobiliers. Par ailleurs, les acteurs prévoyaient une hausse du taux directeur de la BCE (Banque Centrale Européenne) dès les premiers signes d’une reprise de croissance économique. Et de fait, sans surprise, La Banque centrale européenne (BCE) a relevé, le jeudi 07 avril, son principal taux directeur à 1,25%. Cette augmentation entraine avec elle la hausse des taux du crédit immobilier qui sont directement indexés sur le taux de la BCE.

Malgré ces hausses, la conjoncture est toujours très favorable aux emprunteurs. Les taux de crédit immobiliers restent particulièrement attractifs et les analystes prévoient une évolution haussière plutôt modérée sur toute l’année 2011. Il reste encore de belles opérations à réaliser pour tous ceux qui rêvent de propriété !