Jeux d’argent en ligne : le ministre du Budget a annoncé les modalités d’ouverture du marché

La France a présenté le 4 juin dernier à la Commission européenne un dispositif d’ouverture progressive à la concurrence du marché des jeux d’argent en ligne, première étape de la fin du monopole de la Française des jeux et du PMU. Lors d’une conférence de presse organisée vendredi à Roland-Garros, Eric Woerth, ministre du Budget a annoncé les modalités de l’ouverture du marché prévue pour le second semestre 2009. Le dispositif concernera tous les jeux d’argent et les paris sportifs en ligne “à l’exception des loteries et des machines à sous et des réseaux en dur”. Le poker en ligne et “certains jeux de casino, comme le black jack et la roulette seront aussi autorisés”. En ce qui concerne les courses hippiques (monopole détenu par le PMU), le principe des paris mutuels sera conservé. Pour les autres paris sportifs en ligne, Eric Woerth suggère la mise en place de paris à cotes fixes. Le projet de loi sera présenté au Parlement à l’automne. Au premier semestre 2009, une autorité de régulation sera créée afin de délivrer les agréments aux opérateurs.