Faible croissance du marché de la dépendance

Malgré la mobilisation des pouvoirs publics et des assureurs en faveur de la prise en charge du risque dépendance, les Français montrent peu d’engouement sur le sujet. Selon les chiffres publiés par la Fédération française des sociétés d’assurance (FFSA) relayés dans “La Tribune” d’aujourd’hui, les deux années passées affichent les plus faibles croissance du nombre de personnes couvertes par un contrat dépendance. En effet, leur nombre a augmenté uniquement de 3 % en 2007, contre 13 % en 2005, pour atteindre 1 784 845 personnes (2 millions de personnes si l’on inclut les contrats d’assurance-vie comportant une garantie dépendance). On estime entre 8 et 10 millions de personnes le marché potentiel de la dépendance. La FFSA pense que le manque de motivation des Français à souscrire des contrats dépendance résulte principalement de leur difficulté à appréhender le coût d’un risque de perte d’autonomie (évalué à 1 500 euros en moyenne par mois pour une assistance à domicile). D’autre part, les Français attendent de connaître le contenu de la réforme promise par le gouvernement sur ce sujet.