Estimez votre capacité d’endettement

Représentant le montant des mensualités de remboursement à ne pas dépasser pour conserver l’équilibre de votre budget, votre capacité d’endettement est un critère clé à bien évaluer.  En règle générale, votre taux d’endettement ne doit pas dépasser les 33% de vos revenus pour être acceptable.

 

Pour que le remboursement de vos mensualités de crédit s’opère avec un maximum de confort, vous devez ne pas être surendetté. On estime qu’au-delà de 33% votre taux d’endettement ne présente plus assez de sécurité financière pour votre budget. Pour calculer votre taux d’endettement, la formule est très simple :



Vos dépenses / (vos revenus X 100) = Votre pourcentage d’endettement
Quatre catégories de revenus sont à prendre en considération :

  • Vos revenus d’activité,
  • Vos revenus financiers et locatifs,
  • Vos prestations sociales,
  • Vos autres revenus.

Quant aux dépenses (ou charges), elles se répartissent essentiellement en trois catégories :

  • Le remboursement de vos crédits en cours,
  • Vos loyers,
  • Vos autres dépenses.

Une fois ces informations indiquées, votre établissement préteur calculera la mensualité maximale que vous pouvez régler et par conséquent, le montant du prêt qui peut vous être accordé.

Par ailleurs, la plupart des établissements de crédits vous proposent sur leurs sites des simulateurs gratuits en vue d’évaluer le montant maximum que vous pouvez emprunter en fonction de votre profil et sur une hypothèse de prêt à taux fixe ou révisable. Vous pouvez également vous rendre sur le site www.inandfi-credits.fr pour effectuer cette simulation.


Enfin, n’oubliez pas, si des crédits en cours ont rendu votre capacité d’endettement trop faible, vous pouvez bénéficier d’une solution de rachat de crédit pour réduire vos mensualités (le plus souvent, en allongeant la durée de votre nouveau prêt et aussi en bénéficiant d’un taux inférieur). Si tel est le cas, renseignez-vous auprès de vos conseillers In&Fi Crédits pour mettre en place un rachat de crédits pour anticiper sur une situation de surendettement et augmenter vos chances d’obtenir le financement de votre bien immobilier.