Vers un contrat unique d’insertion

A l’occasion de la clôture du “Grenelle de l’insertion”, François Fillon s’est exprimé en faveur d’un contrat unique d’insertion. L’objectif du Premier ministre est de simplifier le système des contrats aidés existants destinés notamment aux chômeurs et aux bénéficiaires de minima sociaux. Ce contrat “saura s’adapter aux réalités des bassins d’emploi, ce qui implique de donner de la souplesse aux acteurs locaux dans l’application de ses règles d’horaires et de durée”, a précisé le Premier ministre. Autre chantier prioritaire, Francois Fillon souhaite une montée en charge des contrats de professionnalisation auprès des adultes et des jeunes sans qualification.