Réserve Foncière : l’Etat tarde à s’investir

Entre autres motifs du ralentissement des mises en chantier de ces derniers mois, se pose la question du foncier sur lequel les constructions peuvent se faire ! Et le premier des propriétaires étant l’Etat, le « déclic » ne pouvait venir que de lui. Le 28 mars dernier, le CIDOL (Comité interministériel pour le développement de l’offre de logements), présidé par le Premier Ministre,

a approuvé un programme de cessions pour la construction de 70100 logements d’ici 2012, dont 40% en locatif social. 16000 logements devraient être construits dès 2008. Un chiffre certes encourageant, mais bien faible au regard des besoins réels, estimés en moyenne à 500 000 logements par an, dont 20 à 25% à caractère social.