Le climat des affaires : indicateur en baisse

Selon les chefs d’entreprise interrogés en avril, la conjoncture industrielle s’est détériorée : l’indicateur synthétique du climat des affaires, calculé par l’Insee, diminue de deux points. Les entrepreneurs de l’industrie manufacturière estiment que leur activité passée a sensiblement ralenti, notamment dans la branche des biens intermédiaires. Les carnets de commandes globaux se dégarnissent un peu, mais demeurent néanmoins assez fournis. Les carnets de commandes étrangers restent étoffés. Bien qu’en légère baisse, les perspectives personnelles de production se maintiennent à un niveau élevé. Les perspectives générales, qui représentent l’opinion des industriels sur l’activité de l’ensemble de l’industrie, se replient à nouveau. Les chefs d’entreprise prévoient d’augmenter leurs prix à peu près au même rythme qu’en mars.