Un début d’année 2018 timide pour l’Immobilier

Les périodes euphoriques ont ceci de pervers qu’elles nous habituent à une activité anormalement élevée.

Après tous les records battus en 2016 et surtout 2017, il est difficile pour certains de ne pas faire de comparaison, et ainsi de faire ressortir le différentiel fortement négatif entre début 2018 et début 2017. Des productions dans le Neuf qui tardent à se remettre des annonces de fin d’année dernière sur le rognage des aides à l’accession (APL, PTZ), et des volumes de transactions dans l’Ancien qui flanchent sur les 2 premiers mois 2018 (entre -1 et -10% selon les zones).

Et pourtant… On ne fait que retrouver des rythmes d’activité comparables aux 20 dernières années, avec un mois de janvier calme, renforcé par les perturbations météorologiques, et une survenance très rapide des congés de février. Il n’en faut pas plus pour différer les projets des candidats à l’accession.

Cette saisonnalité a très souvent prévalu par le passé, et dans ces cas-là, on s’apercevait que le rattrapage se faisait au fil des mois. Reste l’incertitude du conflit social annoncé à la SNCF, dont la contagion pourrait retarder le redémarrage. Mais l’année 2018 devrait rester dans la lignée des bons crus en Immobilier avec la nécessité, plus que jamais, de préparer en amont votre projet avec nos agences In&Fi Crédits.