Rénovation énergétique et avantages fiscaux : où en est-on ?

Rapide tour d’horizon pour tous ceux qui ont suivi les débats houleux sur les avantages fiscaux liés aux travaux dans son logement, et révisés par la Loi de Finances 2018.

Le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (CITE) peut toujours être obtenu au titre de 2017, mais sous réserve que le devis ait été signé et accompagné d’un acompte versé avant le 1er janvier 2018. Idem pour le 1er semestre 2018, avec les mêmes contraintes avant le 30 juin 2018. Au-delà ce sera supprimé.

Les équipements et prestations seront acceptés au taux maintenu de 30% sur tout 2018. Les fenêtres en cas de substitution à du simple vitrage, et les chaudières à très haute performance énergétique sont toujours éligibles, mais leur taux est ramené à 15%. L’investissement dans les chauffe-eaux thermodynamiques est désormais plafonné à 3.000 € TTC. Par contre, les volets isolants et les portes extérieures ne sont plus éligibles, avec toutefois le maintien du taux de TVA à 5,5%.