Le gouvernement renforce sa politique de lutte contre la fraude fiscale et aux prestations sociales

Eric Woerth, le ministre du Budget et des comptes publics, a présenté hier en conseil des ministres un décret relatif à la coordination de la lutte contre la fraude aux finances publiques (incluant la fraude fiscale, la fraude aux prélèvements sociaux et celle aux prestations sociales). Celle-ci est estimée à un montant compris entre 30 et 40 milliards d’euros. Le décret met en place une organisation administrative nouvelle. Il crée notamment une délégation nationale à la lutte contre la fraude (DNLF) qui aura pour mission de coordonner les actions menées en matière de lutte contre la fraude par les divers services de l’Etat et les organismes de la protection sociale et de favoriser le développement des échanges d’informations en permettant le croisement des fichiers. Un plan d’action de lutte contre le travail illégal est également lancé.