Plus de 10% des professionnels de l’immobilier déjà IOBSP

agents immo iobsp

Déjà plus de 10% des professionnels de l’immobilier sont Intermédiaires en Opérations de Banque et Service de Paiement (IOBSP). Une mutation qui intègre le courtage de crédits comme nouveau service client.

Les professionnels de l’immobilier sont confrontés à des évolutions technologiques, concurrentielles et règlementaires qui impactent leur environnement économique.

Sur le plan technologique, c’est l’incontournable poids d’internet et son utilisation quasi systématique par les candidats à l’acquisition. Aujourd’hui, pour 90 % d’entre eux, internet est la principale source de recherche d’un bien. Cette situation est vérifiée par la création du site Bienici.com créé par les syndicats et grands réseaux pour contrer le développement des sites concurrents qui principalement tiennent le marché, à savoir LeBonCoin et SeLoger.

Sur le plan concurrentiel, c’est l’apparition des réseaux de Mandataires. Ces derniers revendiquent 8% du marché de la transaction immobilière et ils prévoient d’en détenir plus de 15% dans les années à venir.

Sur le plan règlementaire, c’est une avalanche de textes qui vont de la Loi ALUR à la Loi de Régulation Bancaire. Ainsi, cette dernière impose aux professionnels de l’immobilier une capacité légale d’intermédiaire en crédits pour faire des simulations de prêt sans être dans l’illégalité.

“37% des acquéreurs sont disposés à payer plus cher pour que leur agent immobilier se charge personnellement de leur financement.”

Chez In&Fi Crédits, nous estimons que d’ici 3 ans, plus de 20% des professionnels de l’ immobilier seront IOBSP. Cette tendance est vérifiée par les chiffres de l’ORIAS (Organisme d’immatriculation des assureurs et courtiers en crédits) où, depuis 2013 plus de 10% de professionnels de l’immobilier se sont inscrits en qualité d’IOBSP.

Nous savons que ce nombre d’inscription traduit une tendance lourde d’amélioration des services dans l’intérêt des candidats à l’acquisition. Cette tendance est validée par un sondage IFOP pour la FNAIM qui indique que 37% des acquéreurs sont disposés à payer plus cher pour que leur agent immobilier se charge personnellement de leur financement.

C’est exactement ce qui se passe chez les agents immobiliers anglo-saxons où 80% d’entre eux intègrent systématiquement le financement dans leur processus de vente. Ainsi, aux Etats-Unis, un acquéreur passe nécessairement par le bureau du « Brocker – Courtier », qui valide son plan de financement préalablement à toute visite.

Dans un univers hyper concurrentiel, un agent immobilier doit être au TOP. Aussi, nous estimons que la nécessité de mettre à la disposition de la clientèle des services complets et différenciant est un impératif.

Les raisons d’ajouter une compétence IOBSP au sein de l’agence à tout son sens. Les avantages sont connus :

  • Sur le plan de la légalité, c’est être en capacité de faire des simulations de crédits.
  • En matière de concurrence, l’habilitation confère un avantage redoutable pour la prise de mandat surtout quand on peut garantir au vendeur d’un bien immobilier la capacité financière des acheteurs.
  • En matière de sécurité, l’analyse du dossier avec les justificatifs permet d’éradiquer le risque du « refus de complaisance ».
  • Enfin, et ce n’est pas le moindre, le service de courtage de crédits est constitutif de recettes complémentaires.

Chez In&Fi Crédits, nous disposons d’une offre complète spécifiquement adaptée aux professionnels de l’immobilier qui veulent ajouter la composante courtage à leur service de transaction.

 

Par Pascal Beuvelet, Président fondateur d’In&Fi Crédits