Retardataires : le meilleur moment pour renégocier votre prêt

Inimaginable : sur la durée de 20 ans, les taux des crédits ont été divisés par deux entre 2012 et 2015. C’est une aubaine pour les retardataires de la renégociation qui bénéficient de cette extraordinaire baisse.

Quotidiennement, chez In&Fi, nos clients accèdent aux conditions optimales du marché qui leur font économiser plusieurs dizaines de milliers d’euros.

Un exemple chiffré est très explicite :

En avril 2012, M. et Mme D ont financé leur logement avec un prêt de 250.000 € sur 20 ans à un taux fixe de 4,15 %.

En avril 2015, ils décident de renégocier leur crédit et sollicitent le concours d’un courtier.

L’opération est simple :

  • 222 833 € Capital restant
  • 4 624 € Indemnité de remboursement anticipé
  • 2 634 € Garantie Crédit Logement
  • 2 300 € Honoraires courtier

 

Ensemble, cela représente 232 391 €. C’est le montant du nouvel emprunt pour lequel le courtier a négocié un taux fixe à 2.10 %.

Cette opération très profitable offre à M. et Mme D. l’opportunité d’économies de :

  • 33 970 € s’ils décident de baisser leurs mensualités : elles passent de 1 535 € à 1367 €. A durée égale c’est un gain de 168€ par mois
  • 39 838 € s’ils optent pour une réduction de la durée du prêt : à mensualités égales, ils épargnent 26 mois de remboursements.

 

En outre, la signature d’un nouveau contrat d’assurance de prêt pourra également être la source de nouveaux gains !

Dans la recherche des plus grandes économies à faire, renégocier son crédit est un acte de bonne gestion car il s’agit d’un engagement durable.

Pour obtenir les meilleures conditions, l’intermédiation d’un courtier est indispensable. Son intervention ne présente aucun risque financier puisqu’il lui est interdit de facturer des honoraires tant que le crédit n’a pas été obtenu et le financement débloqué.