Le marché des crédits immobiliers en Europe

En Europe, le crédit immobilier constitue la très grande majorité des emprunts souscrits par les ménages. A la fin de l’année 2013, l’ensemble des encours de crédits immobiliers européens représentait plus de 5 800 milliards d’euros, soit 40 209 euros par ménage propriétaire. Réalisée avec la Cabinet Asterès pour le Crédit Foncier, une étude dresse le portrait du marché des crédits immobiliers dans les pays de la zone euro.

L’étude distingue trois grands ensembles parmi les pays européens. En premier lieu, l’Europe du nord où la proportion de ménages endettés au titre d’un emprunt immobilier est en moyenne la plus élevée. On y relève ainsi un encours moyen par ménage propriétaire égal à 61 484 euros. Ensuite, l’étude distingue les pays d’Europe du sud, parmi lesquels la France, où l’endettement des ménages est en moyenne moins élevé que dans les pays du nord, avec un encours moyen par ménage propriétaire de 37 775 euros. Enfin, troisième grand ensemble, les pays d’Europe de l’est dont les ménages propriétaires sont plus faiblement endettés (avec un encours moyen de 5 393 euros. On observe même en Hongrie et en Roumanie une part des encours de crédit immobilier inférieure à celle des emprunts à la consommation, ce qui constitue une exception européenne.

En France, la proportion est nettement supérieure, puisque le crédit immobilier y représente près de 86% de l’endettement total des ménages. Une proportion qui a augmenté avec les années. En 2004, seuls 79% des dettes étaient des emprunts immobiliers. Aujourd’hui encore, la proportion de sommes empruntées à titre du crédit immobilier continue à augmenter.

Avec près de 882 milliards d’euros empruntés à fin 2013, le total des encours de crédits immobiliers souscrits par les foyers français correspond à 15% du total européen. Un chiffre qui en fait le troisième marché du crédit immobilier de la zone euro. L’encours par ménage propriétaire français est quant à lui le 8ème plus élevé sur le marché européen, avec 49 608 euros en moyenne. Comparés à ceux des autres pays européens, les français sont moins fortement endettés et les encours de crédits immobiliers français ne représentent que 12% du patrimoine non financier des ménages (contre 17% pour la moyenne européenne), et 63 % du revenu disponible brut des ménages (contre 69 % pour la moyenne en Europe).