Comment bien négocier vos frais de dossiers

Obtenir un bon taux pour votre crédit est une chose, mais cela ne doit pas vous faire oublier de négocier les autres composantes qui impactent le coût total de votre emprunt. En plus des assurances et des garanties, vous aurez notamment à régler des frais de dossier lorsque vous sollicitez un prêt. Là encore, il est possible de réduire la note…

A quoi correspondent les frais de dossier ?

Quand vous sollicitez un établissement bancaire pour obtenir un crédit, vous serez bien souvent amené à payer des frais de dossier. Ces frais correspondent au travail de conseil fourni par la banque et aussi au temps passé par les différents intervenants impliqués dans l’étude de votre dossier et dans la mise en place de l’offre de crédit.

A combien s’élèvent les frais de dossier ?

La plupart des établissements prêteurs sont attachés à ces frais car ils sont une source de profit immédiat sur votre dossier. Leur montant dépend de la politique commerciale de la banque prêteuse. Généralement, ils s’élèvent aux alentours de 1 % du capital emprunté, tout en étant plafonnés la plupart du temps entre 900 et 1 200 euros.

Des frais que l’on peut négocier

Les frais de dossier sont généralement indiqués dans les guides tarifaires des banques mais sachez que vous pouvez négocier ces frais. Il vous faut pour cela mettre en avant les éléments positifs de votre demande d’emprunt. L’objectif étant de montrer à vos interlocuteurs à quel point ils ont intérêt à vous octroyer cet emprunt en acceptant une baisse plus ou moins grande sur le montant de leurs frais de dossier. Plus vous valorisez la future relation de clients que vous établirez avec la banque et plus elle sera encline à vous octroyer des réductions sur les frais de dossier.

Notre conseil : n’oubliez pas que le montant des frais de dossier impactent le calcul du Taux Effectif Global (TEG) de votre emprunt. Il est donc important de prendre en considération les frais de dossier lorsque vous comparez des offres de crédit concurrentes.