Qu’appelle-t-on la valeur verte d’une habitation ?

A l’heure où les préoccupations environnementales et énergétiques deviennent de plus en plus prégnantes, près de 76% des français reconnaissent l’intérêt de La valeur verte d’un bien immobilier. Pourtant, seulement 20% des transactions effectuées prennent véritablement en compte ce critère devenu essentiel. De quoi s’agit-il exactement? Petite explication de texte avec In&Fi crédits…

On peut définir La valeur verte d’un bien immobilier par sa valeur environnementale, c’est-à-dire le potentiel d’économies d’énergie à terme comparé à la valeur marchande du bien étudié. L’ADEME, Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie, a réalisé une étude chiffrée qui montre que « la valeur verte devrait être dans les années à venir une composante incontournable des prix du marché ». D’après cette étude, un logement économe en énergie vaudra à terme plus cher qu’un logement présentant de fortes consommations énergétiques. C’est aussi l’opinion de presque 8 Français sur 10 si l’on s’en réfère au sondage, « Les consommateurs face à la réalité du Grenelle Environnement », mené par TNS-Sofres en 2009.

L’immobilier en France et la valeur verte

D’après l’étude de l’ADEME, parmi 23 cas de logements neufs étudiés, La valeur verte en pourcentage du coût de construction peut atteindre 10 % pour un appartement neuf selon l’évolution du prix de l’énergie, et jusqu’à 16.5 % pour une maison neuve écologique. Soit un chiffre qui atteint 100 € le m² SHON pour une maison individuelle et 60 € le m² SHON pour un appartement en collectif. Cette plus-value est également très importante dans l’immobilier ancien, puisque dans 8 cas sur 10, le potentiel d’économies d’énergie renforce la valeur verte qui peut représenter jusqu’à 30 % de la valeur marchande d’un bien, selon les sources d’énergie utilisées, l’âge du logement et le prix de marché initial. Plus ce prix est bas et plus le pourcentage de valeur verte induit par les économies d’énergie sera élevé. Dans l’immobilier neuf comme dans l’immobilier ancien, la performance énergétique est donc un important critère de différenciation entre les logements.

Tous ces exemples chiffrés montrent les avantages des logements neufs écologiques et l’importance de poursuivre la sensibilisation sur les labels, comme le label BBC. Ils mettent également en lumière la nécessité d’améliorer les aides financières pour accéder à ces logements durables : Eco-PTZ ou PTZ+ bonifié.