CDI, CDD, ou intérimaire, comment faire racheter ses crédits

La restructuration de crédits présente des avantages certains lorsqu’on veut assainir son budget, réduire son endettement ou se lancer dans de nouveaux investissements. Tout le monde peut-il en profiter ? Et comment les personnes intérimaires ou en CDD peuvent-elles bénéficier de ces avantages ?

Rachat de crédit en emploi précaire

Début 2014, les critères d’octroi des banques sont restés très stricts. Bien souvent, les demandeurs justifiant d’un contrat CDI ou présentant une situation financière et professionnelle stables sont les plus avantagés. Une situation logique dans la mesure où dans ce cas, les risques d’impayés sont moindres. Pourtant, la situation des intérimaires et des personnes en CDD n’est pas désespérée. En effet, de nombreux établissements ont mis au point des offres de rachat de crédits adaptées à leur profil. Les conditions d’accès sont plus exigeantes que lors d’une consolidation classique mais ces offres restent tout de même intéressantes. D’autant que des milliers d’employés intérimaires ou à durée déterminée peuvent tirer grand avantage de la restructuration de leurs dettes.

Rachat de crédit en CDD ou en intérim : les conditions d’accès

Le calcul des revenus permettant d’évaluer la solvabilité de l’emprunteur s’établit uniquement sur les salaires perçus en tant qu’intérimaires ou comme employés en CDD. Les aides comme les ASSEDICS ne seront pas prises en compte. Lorsqu’une personne employée en CDD ou Intérim fait une demande de rachat de ses crédits, elle devra fournir toutes les garanties nécessaires pour confirmer la solidité de son dossier. Il pourra par exemple être judicieux de faire valoir les répercussions du rachat de prêt sur ses finances, comme l’allègement des mensualités, la constitution d’épargne ou la possibilité d’acquérir un équipement professionnel. La caution d’un tiers sera également un atout. Notons d’ailleurs à ce sujet que les organismes spécialisés en rachat de crédits demanderont pour une prise en compte de revenus de CDD ou d’Interim qu’il soit associé à un revenu co-emprunteur en CDI. Par conséquent, un client seul CDD ou Interim ne pourra pas être finançable auprès de ces banques spécialisées. Par ailleurs, certaines institutions comme le FASTT (Fonds d’action sociale du travail temporaire) peuvent également favoriser l’étude de faisabilité de votre dossier.

Pour une personne en CDD ou en Intérim, le processus de rachat de crédit respecte les mêmes règles que celles qui sont appliquées lors d’une restructuration classique. Quel que soit l’établissement choisi, les conditions à remplir sont plus ou moins identiques. Vous êtes salariés avec un contrat à durée déterminée ? Dans ce cas, l’organisme prêteur vous demandera généralement au moins un an d’ancienneté auquel il faudra ajouter un minimum de 150 heures travaillées durant l’année écoulée (les banques spécialisées demandent 3 ans minimum d’activité CDD pour une prise compte même partielle des revenus).

Pour un intérimaire, les critères sont sensiblement les mêmes, et bien souvent la banque demandera 3 ans d’activité dans un secteur comparable.

Dans tous les cas, les conseillers en crédits ou en restructuration de prêts, tels que les courtiers In & FI Crédits sauront vous orienter vers les organismes les plus à même d’accéder àvotre demande.